Diplomatie : « 76% des affectations à l’étranger sont faites sur la base de référence politique », déplore Claude Joseph

Diplomatie : « 76% des affectations à l’étranger sont faites sur la base de référence politique », déplore Claude Joseph

Dans le choix des membres des missions diplomatiques haïtiennes, la politique a tendance à primer sur la compétence. Conscient de cette situation, le ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Claude Joseph, veut y mettre de l’ordre. Plusieurs ambasssdeurs et autres diplomates ont été rappelés, a confirmé le Chancelier haïtien au quotidien Le Nouvelliste.

Des membres de la diplomatie haïtienne ayant passé entre 10 à 23 ans en poste à l’étranger ont été rappelés pour faire place à des jeunes formés en la matière, a précisé le Ministre Joseph. Il s’agit, entre autres, des ambassadeurs d’Haïti au Canada, Frantz Liautaud, au Vatican, Henry Guiteau, à l’ONU, Patrick St-Hilaire et auprès de la mission commerciale chinoise, Guy Lamothe.

D’un autre côté, le Chancelier haïtien a tenu à souligner que le rappel n’est pas une révocation. Selon ses dires, ses personnalités devront partager leurs expériences aux plus jeunes et leur permettre d’aller à l’étranger. « La rotation et le transfert font partie de la pratique diplomatique », a confié M. Joseph au journal, croyant qu’un équilibre dans le quota des diplomate est nécessaire.

Une dizaine de ministre-conseillers et chefs de poste aux Etats-Unis, au Canada, en France et en Argentine sont également concernés par ce rappel.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *