X

X


Disparition de Vladjimir Legagneur : la PNH sollicite le support du FBI

Disparition de Vladjimir Legagneur : la PNH sollicite le support du FBI

La direction de la police judicaire a présenté, ce vendredi, trois présumés bandits arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la disparition du photojournaliste Vladjimir Legagneur. Le chapeau que portait la victime ainsi que son téléphone portable ont été retrouvés par la PNH. L’inspecteur principal Gary Desrosiers confirme que Vladjimir Legagneur a reçu un appel le 13 mars dernier de ce numéro : (509) 47 30 28 52. Ce numéro appartient au dénommé François Merissoit qui l'utilise depuis 2014. François Merissoit avait invité le photojournaliste à interviewer le Chef de gang du quartier de Grand-Ravine, le nommé Bourgoy, activement recherché par la police.

Le lendemain Vladjimir Legagneur s’est rendu au quartier populaire de Grand-Ravine. Depuis, personne n’a aucune nouvelle du photojournaliste.

3 jours après la disparition de Vladjimir Legagneur, son téléphone portable était localisé aux environs de la Cathédrale de Port-au Prince.

Ce qui a permis à la DCPJ de procéder, le 30 mars dernier, à l’arrestation de Gacelin Transtamar âgé de 26 ans et de Nazaire Paul dit «The Best » âgé 28 ans.

La DPCJ lors d’une opération menée le 30 mars dernier a retrouvé un Samsung Galaxy S6 de couleur bleue et gris identifié comme le téléphone portable de Vladjimir Legagneur.

Le porte-parole de la PNH informe par ailleurs que la direction centrale de la police Judiciaire travaille de concert avec le ”Bureau fédéral d’enquête” (FBI), le principal service fédéral de police judiciaire et un service de renseignement intérieur aux États-Unis, dans le cadre de l’enquête ouverte sur la disparition de Vladjimir Legagneur.

Parallèlement, la police nationale a procédé à la saisie de 7 armes à feu et plus de 800 cartouches. 9 véhicules et 2 bateaux ont été également confisqués lors de plusieurs opérations menées ces derniers jours.

Plusieurs individus ont été arrêtés pour viol sur mineurs, tentative d’assassinat, homicide, détention illégale d’armes à feu et vol de véhicules, informe le porte-parole de la PNH, l’inspecteur principal Garry Desrosiers.

Constant Jean Milort a été arrêté pour usurpation de titre et association de malfaiteurs. Le présumé bandit qui se faisait passé tantôt pour un haut-gradé de la police a soutiré de l’argent à plusieurs personnes pour légaliser leur arme à feu, selon l’inspecteur principal Garry Desrosiers.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply