Dossier Jean Bart : 10 présumés coupables de viol identifiés, 34 victimes d’abus sexuels recensées

Dossier Jean Bart : 10 présumés coupables de viol identifiés, 34 victimes d’abus sexuels recensées

Le journaliste Romain Molina a publié le compte-rendu de la Commission d’Ethique de la FIFA concernant l’affaire Dadou et sa suspension à vie.

Dans le rapport transmis par la FIFPRO, 10 présumés coupables de viol ont été identifiés avec 34 victimes d’abus sexuels, dont 14 relatives à Dadou, a tweeté le journaliste de « The Guardian », Romain Molina.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il informe que les actes d’abus sexuels ont été commis dans divers lieux et par plusieurs cadres au sein de la Fédération Haïtienne de Football, incluant des viols. Romain Molina a fait savoir que ce rapport fait état des cas de grossesse ainsi que des avortements.

« Tout est dit. Viols sur mineurs, plusieurs dirigeants de la fédération haïtienne impliqués dans des abus sexuels sur mineurs, grossesses, avortements…On se bat pour ces filles (et ces garçons, car certains ont été abusés), et on continuera jusqu’au bout! », promet Monsieur Molina dans un tweet.

Parallèlement, le journaliste dit attendre à ce que la justice haïtienne fasse son travail dans le cadre de ce dossier.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    13 janvier 2021, 21:55

    Le journaliste Romain Molina tente d’amuser la galerie, en voulant "que la justice haïtienne fasse son travail dans le cadre de ce dossier." Il sait très bien c’est l’incapacité de la "justice haïtienne" qui oblige la FIFA à prendre le dossier en charge pour punir sévèrement les Prédateurs Sexuels (1).

    Parmi les 10 présumés coupables, Dadou Jean Bart avait fait preuve d’un Karanklou sans pareil, à l’instar des Petrodilapidateurs. C’est dommage, à tous les niveaux les institutions haitiennes n’existent que de noms, sinon les présumés karanklous seraient en train de réfléchir derrière les barreaux.

    Dans le pays tèt anba et des lâches, Dadou n’éprouvait aucune difficulté à recourir à toutes sortes de manœuvres en vue de prouver son innocence. Comme quoi, il voulait confronter les présumées victimes. Sanble paran ti minè sa yo pat manje nan menm asyèt egare Marie-Christine Jeune, Mireille Durocher Bertin … ak Oriel Jean. Mwen Kontan pou yo!!!

    En lieu et place de la "justice haïtienne," la FIFA et Romain Molina sont à la rescousse!

    (1) Prédateur Sexuel: Agresseur sexuel qui planifie ses actions, qui agit de sang-froid et qui fait de nombreuses victimes les unes à la suite des autres.

    REPLY