Doté d’un nouveau bureau, le Sénat se met au travail

Doté d’un nouveau bureau, le Sénat se met au travail
Doté d'un nouveau bureau, le Sénat se met au travail

Le Bureau du Sénat de la République, dans un souci de transparence et pour marquer la nouvelle orientation qu’il compte imprimer à la gestion du Grand Corps, informe la presse en particulier et la nation en général que, suite à la formation de commissions permanentes, le jeudi 18 janvier 2018, il a tenu, en lieu et place de la séance plénière statutaire, une conférence spéciale des présidents à la salle polyvalente du Sénat.

Vingt-deux sénateurs ont débattu des points suivants de l’ordre du jour :

– Transmission des dossiers aux nouvelles commissions permanentes

– Inventaire des textes de loi en attente

– Menu législatif du mois de janvier

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

– Rapport financier sur l’ancienne administration

– Questions d’intérêt général.

Les deux premiers points ont été abordés et épuisés bien rapidement. Au menu législatif de janvier, il a été convenu d’insérer en priorité les propositions et projets inscrits à l’ordre du jour des séances en continuation depuis le mois de décembre 2017, tels:

_ Le projet sur le fonctionnement de la collectivité municipale

_ La proposition sur la fabrication, la commercialisation,… le port d’armes sur le territoire national

_ La résolution sur la réhabilitation de Capois La Mort

_ L’inscription de l’éducation à la citoyenneté dans le curriculum de l’école haïtienne

_ Le rapport petro caribe,

_ Les lois sur l’Institut médico-légal, le code de la famille, l’urgence médicale, la circulation des moto, etc.

Au rapport financier, constat a été fait que l’ancien bureau a dépensé environ le quart du budget annuel, soit entre 25 et 27 %, au premier trimestre (Référence : relevé de la Direction du Budget du ministère de l’Economie te des Fiances en date du 11 janvier 2018). Certes, certaines rubriques budgétaires ont utilisées à des pourcentages plutôt élevés (50, 80, 90 %), en raison d’exigences ponctuelles, tandis que d’autres n’ont pas été touchées (0%), soit 39 postes budgétaires. L’assemblée a autorisé le bureau à opérer des réaménagements sur les ¾ restants du budget pour les trois prochains trimestres de l’exercice fiscal afin de répondre convenablement aux besoins du Sénat et des sénateurs.

Aux questions d’intérêt général, le Président du bureau a exhorté les blocs à formaliser leur existence et leur statut conformément a l’article 222 du Règlement Intérieur afin de pouvoir mener leurs activités dans le respect des procédures et du droit parlementaire.

Débutée à 3 h 43 pm, la conférence prit fin à 7 h 48 PM.

Palais législatif, Port-au-Prince, le 20 janvier 2018.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *