Dr Jerry Bitar kidnappé: Jovenel Moïse enjoint toutes les forces légales à travailler pour sa libération

Dr Jerry Bitar kidnappé: Jovenel Moïse enjoint  toutes les forces légales à travailler pour sa libération

Le président de la République, Jovenel Moïse, qui s’est adressé à la nation une nouvelle fois, ce vendredi 27 mars, a intimé l’ordre à toutes les forces légales du pays de mettre tout en branle afin de libérer le docteur Jerry Bitar qui a été enlevé ce matin.

Dans son discours, le locataire du Palais national a, d’abord, envoyé un mot spécial à la famille de Jerry Bitar, l’un des responsables de l’hôpital Bernard Mevs enlevé ce vendredi par des individus non identifiés.

Jovenel Moïse, attristé, a fait savoir que le docteur était en train de travailler avec le gouvernement sur un projet visant à mettre sur pied un centre hospitalier capable de répondre aux éventuelles urgences liées à la propagation du covid-19 dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Renouvelant son engagement de travailler afin de freiner ce virus, Jovenel Moïse tente de toucher l’âme des ravisseurs qui détiennent le docteur en leur demandant de relâcher celui-ci qu’il présente comme un général qui lutte pour contrer la propagation de la pandémie.


Le garant de la bonne marche des institutions demande à toutes les forces légales du pays de s’impliquer pour retrouver monsieur Bitar.

Entretemps, le personnel médical de l’Hôpital Bernard Mevs menace de fermer l’hôpital si le Dr Jerry Bitar n’est pas libéré.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • Franky Dumont
    27 mars 2020, 19:54

    C’est vraiment triste!!!!. J’espere que les ravisseurs/kidnappeurs aient pities dans ce moment dur ou nous vivons. Le peuple Haitien vous prie de faire un ACTE de bonne conscience. Nous vous en supplions !!!! As the Africans would say we are begging you Please!!!!

    REPLY
  • Parm
    27 mars 2020, 20:00

    Un chefe n’a pas le droit à se plaindre, qu’ il passe d’ordre à ses troupes pour libérer le médecin honnête. Car il (Jovenel) sait où se trouve ce dernier.

    REPLY
  • Maquino JASMIN
    27 mars 2020, 21:19

    Monsieur l es président, sauf votre respect mais je dois vous dire que vous n’avez pas à supplier les ravisseur pour libérer le docteur Bitar. Comportez-vous en chef et traquez les bandits.

    REPLY