X

X


Dysfonctionnement du MHAVE : la ministre Ternier accusée d’en être la principale cause!

Dysfonctionnement du MHAVE : la ministre Ternier accusée d’en être la principale cause!

Parmi les ministres effacés du Gouvernement de Jean Henry Céant, la titulaire du Ministère des Haïtiens vivant à l’Étranger, Marnatha Irène Ternier, caracole en tête de liste. Catapultée à ce poste à la faveur du dernier remaniement du cabinet ministériel, cette femme jusqu’ici politiquement inconnue demeure encore, après deux mois aux commandes du MHAVE, dans l’incognito.

C’est un fait qu’en deux mois on ne peut juger ni jauger le travail d’un ministre en particulier, d’un gouvernement en général. Mais, à qui la compétence et la volonté de donner des résultats ne font pas défaut, deux mois suffisent largement pour poser sa marque, se faire sentir, donner preuve d’existence.

Ce n’est malheureusement pas le cas pour la ministre Marnatha Irène Ternier dont la rumeur dit qu’elle serait la ‘’Moun pa’’ du Premier ministre, Jean Henry Céant.

Alors que la diaspora haïtienne attend beaucoup de ce ministère, celle qui a le privilège d’occuper ce poste semble s’occuper de tout sauf de son travail.

Selon certaines sources d’informations qui se sont confiées à Haïti 24, Mme Marnatha Irène Ternier ne fait pas bon ménage avec l’actuel directeur général du MHAVE, Yvon Bonhomme.

La ministre reprocherait à celui-ci son statut de ‘’militant politique’’. Et, à cause de cette mesquinerie, le Ministère des Haïtiens vivant à l’Étranger ne fonctionne pas à plein régime comme cela se doit. Le ‘’désaccord gratuit’’ entre la ministre et le DG serait d’autant plus nuisible à la bonne marche du MHAVE, que la titulaire s’est absentée du pays, depuis la grande crise politique, sans en avoir informé son collaborateur direct, Monsieur Yvon Bonhomme.

Entre la ministre et le directeur général, n’existe aucune passerelle de communication.

Toujours selon nos sources dignes de foi, c’est la directrice de cabinet de la ministre, Mme Georgemay Figaro, qui gère tout. Celle-ci serait à la fois, ministre, directrice générale, administratrice et comptable…, pendant que Marnatha Irène Ternier se la coule douce à l’Étranger.

Face à ce climat de travail délétère, le remplaçant de Yolette Mengual, a-t-on appris, a renoncé à certains privilèges comme les cartes téléphoniques, les frais de carburant entre autres.

À la manière de ce qui semble être la norme dans nos institutions en Haïti, la ministre des Haïtiens vivant à l’Étranger, Mme Marnatha Irène Ternier, est payée et jouit des privilèges de l’État pour ne rien faire. Des employés, très remontés contre cette dernière, attirent l’attention du Premier ministre, Jean Henry Céant, sur ce fait qui ne manque pas de ternir l’image de son Gouvernement qu’il dit vouloir mettre au service du peuple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

4 Comments

  • Gino Carlos
    26 novembre 2018, 18:07

    Paul Augustin, ou ka di’ m konbyen kòb vòlè yo bay pou Yvon Guillaume la bawou pou te sa ekri atik tèt anba sa a. Se ti kaka kouwè’w kap detwi peyi a. Wap fè difamasyon sou moun kap eseye fè bagay yo mache, pandan wap ede kokorat ki bezwen souse ti rèst san ki ret ladann lan. Ou merite pou yo fiziye’w sou yon plas piblik, ti visye ke vouzèt. Eske ou te pale ak minis la avan ou piblie atik sa? Jounalis djol bòkyè.

    REPLY
  • Haiti cherie
    27 novembre 2018, 04:58

    Kite ministère ya mache pa vinn fè politik ladan’l .paske Sam wè ak Sam tande la se de bagay diferan

    REPLY
  • Larion Joseph
    27 novembre 2018, 14:43

    Monchè ooooo. Lè yon moun li yon atik konsa fow ta mande tet eskew dwe ret nan sa. Nega k fanm isit kwe nan detwi moun twòp. Yo prèt pou itilise tout kalte zam pou kraze moun pou defann enterè meske oubyen ti kaka aran jan lòt la te dil.
    Jounalis sa kise Paul Augustin, malonèt anpil anpil. Lè yon moun li atik sa ou analizel nan limenm epi ou pran kontèk la ,yon moun pa konkli pou di jounalis la resevwa lajan poul fè ekri atik malonèt sa . Oubyen li ekri atik pou Yvon Bonhomme.
    An fe yon ti analiz. Tekwe metye jounalis la mande say yo rele objektivite. Nan atik la jounalis la itilize plizye mo evaliyatif . Ann bay egzanp « mesquinnerie » , « desaccord gratuit » . Dayè nan tit atik li a li itilize mo « catapultee ». sa vle di se yon moun yo foure la. Kidonk sa gentan montre jounalis la pran pati pri oubyen li gen yon problem ak minis la.
    Poukisa jounalis la pa chache jwenn Minsi la poul jwen son klocj pal ? Poukisa tou li pa chache ke son kloch kad nan ministè a ak lot estaf ? Depi yon jounalis pa fe sa kom mimimom sa vle di ou gen yon entere.
    Kom se yok ak kominikasyon pou yon moun byen konprann li fòk konprann kontek la. Ann poze kesyon. Poukisa se minis sa jounalis la vize aloske gen plizye lòt minis ? Ann ta admèt minis se moun Ceant, ki pwoblèm ki gen nan sa ? Tout lòt minis yo pa gen moun yo ? Epi tou eske sel minis sa ki ta moun Ceant ?
    Ann poze kesyon toujou. Depi twa mwa minis sa la . Kidonk kijan fe se kounya atik sa parèt ? Atik sa paret apre DG Yvon Bonhomme fin fe yon reyinyon avek estaf ministe a. Li fe yo konnen Minis la ap boykotel.
    Jounais la di minis la pap le anyen. Te kwem li nan jounal « le Nouvelliste » minis la fek inogire yon sevis ki rele « MHAVE a l’Ecoute » pou bay enfomasyon ak diaspora yo. Poukisa jounalis la pa mansyone sa. Komsi sa pa yon bon reyalizayon nan twa mwa k pase yo
    Maladi jounalis ak Yvon Bonhomme soufri a se pa sa yo di dokte a. Moun ki pou wè nou we nou , pep la wè nou.
    Jounalis sa diskretide tet li.

    REPLY
  • Larion Joseph
    27 novembre 2018, 15:50

    "Face à ce climat de travail délétère, le remplaçant de Yolette Mengual, a-t-on appris, a renoncé à certains privilèges comme les cartes téléphoniques, les frais de carburant entre autres".

    "À la manière de ce qui semble être la norme dans nos institutions en Haïti, la ministre des Haïtiens vivant à l’Étranger, Mme Marnatha Irène Ternier, est payée et jouit des privilèges de l’État pour ne rien faire. Des employés, très remontés contre cette dernière, attirent l’attention du Premier ministre, Jean Henry Céant, sur ce fait qui ne manque pas de ternir l’image de son Gouvernement qu’il dit vouloir mettre au service du peuple."

    Yon moun pa bezwen li nan gwo liv pou konprann. "2 paragraf anle ki fini atik la ap pemet yon moun konprann. DG a renonse ak privilej tandiske Minis la ap jwi privilej. Sa vle di premye a se Bondye, lot la se Dyab la.

    Sa selman montre se yon moun ki EKRI YON BAGAY POU YON MOUN KONT YON LOT MOUN.

    Le moun nan ap fe mal lap fe yon bagay kanmenm pou yo dekouvril.

    Mesye gen moun ki fe analiz teks nan peyi a tande !

    REPLY