Éditorial:L’Oncle Sam met Pouvoir et Opposition au pas?

Éditorial:L’Oncle Sam met Pouvoir et Opposition au pas?

Entre un Pouvoir exécutif qui gonfle ses muscles, part en guerre contre « vendeurs de blackout » et une Opposition qui joue la carte de la radicalisation, les États-Unis d’Amérique, en bon maître du jeu place, péremptoirement, son mot: dialogue sans tarder ou sans préalables.

Définitivement, l’Oncle Sam dicte aux frères ennemis le chemin à suivre. Ce n’est pas le premier appel au dialogue inter-haïtien lancé par le pays de Donald Trump. Mais, cette note de l’ambassade des États-Unis en Haïti sonne comme une injonction. Un ordre passé aux « gamins turbulents ».

Le milliardaire-président semble avoir écouté la voix de son rival aux présidentielles américaines de 2020, Joe Biden, le critiquant d’avoir, systématiquement, abandonné le peuple haïtien torpillé par une crise aiguë.

Face à des démocrates qui n’hésiteront pas de mettre au grand jour des « dossiers mal gérés » qui, implacablement, metteront mal à l’aise son administration, Donald Trump semble ne pas vouloir perdre la face. Haïti semble, suivant le ton incisif de la note de l’ambassade, être entrée dans la liste des « petites priorités » du candidat à sa réélection.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La rue va-t-elle se taire? Me André Michel et consorts vont-ils sortir d’autres cartes, comme celle de l’assouplissement par exemple?

Le président de la République, Jovenel Moïse, va-t-il pour une fois, la dernière fois, cesser de rouler ses adversaires dans la farine d’un dialogue de sourd?

Diplomatie oblige, les États-Unis se disent aux côtés du peuple haïtien. Ceci étant dit, si le Pouvoir et l’Opposition ne se résolvent pas à trouver une solution concertée à la crise, ils perdront « le beurre et l’argent du beurre ». À bon entendeur salut !

5 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

5 Comments

  • René Josselin
    25 octobre 2019, 09:54

    Je n’arrive pas à comprendre, le comportement de certains pays de l’Amérique du Nord face à ce qui se passe en Haïti. Un président décrié par plus de 99% de la population, à l’inverse, pour un pays Nord américain exorte le dialogue inclusif. Monsieur le blanc, si vous aimez vraiment le peuple haïtien, désengagez vous dès maintenant avec votre JOMO.

    REPLY
  • Pierre Germain
    25 octobre 2019, 10:04

    J’aime ça un groupe d’individus qui mange avec rage le cerveau du peuple meritent d’être tout perdu.

    REPLY
    • Michelle @Pierre Germain
      25 octobre 2019, 15:50

      J’aimerais ça que les grands mangeurs, les profiteurs, les malfaiteurs et les sans scrupules sachent que le peuple haïtien à besoin des hommes honnêtes et instruits comme dirigeant. Un président élu par le peuple devient la proie des gens sans modestie qui ne pensent qu’à eux même. Il faut que ça cesse

      REPLY
  • Michelle Dorelien
    25 octobre 2019, 16:08

    J’aimerais ça que les grands mangeurs, les profiteurs, les malfaiteurs et les sans scrupules sachent que le peuple haïtien à besoin des hommes honnêtes et instruits comme dirigeant. Un président élu par le peuple devient la proie des gens sans modestie qui ne pensent qu’à eux même. Il faut que ça cesse. Le pays a besoin de l’aide le premier ministre du Canada, le Président américain Donald Trump, vous ne pouvez pas laisser le peuple meure sous les balles des malfaiteurs qui sont sous vos yeux

    REPLY