Éditorial :Sorel Jacinthe un dissident frustré !

Éditorial :Sorel Jacinthe un dissident frustré !

Fraichement passé à l’opposition, le sénateur Sorel Jacinthe tente d’attirer les regards sur lui. Conscient de l’étiquette de ‘’parlementaire incohérent’’ qu’il porte légitimement depuis l’annonce publique de son divorce avec le président de la République, l’élu de la Grande-Anse essaie de se refaire une image politique, donc reprendre une bonne place dans l’opinion publique.
Pour ce faire, M. Jacinthe ne s’est pas embarrassé d’éthique, portant ainsi la ruse à son paroxysme en accusant, à tort, le Premier ministre Fritz William Michel d’avoir arrosé des sénateurs pour bénéficier de leur vote favorable à sa déclaration de politique générale.
Quoiqu’à la fois malhonnête et malsain, reconnaissons que l’ancien président de la Chambre des députés a asséné au prétendant à la Primature un grand coup. Ce coup est d’autant plus terrible que certaines personnes y croient, sans discernement. Même si la majorité n’en fait pas grand cas !

Toutefois, les accusations gratuites et mensongères du sénateur Sorel Jacinthe demeurent sans grands effets sur l’expérimenté Fritz William Michel qui n’a que sa ‘’capacité de convaincre’’ pour seule et unique arme.
On pourrait se demander, sans vouloir engager une mesquine polémique qui ferait plus de tort que de bien au pays, pourquoi l’élu de la Grand-Anse s’était tu quand l’ancien Premier ministre, Jean Henry Céant, avait, comme l’ont révélé Pascal Adrien et Jorchemy Jean-Baptiste dans leur livre, monnayé des parlementaires pour tenter d’échapper au vote de censure du Parlement ? Sorel Jacinthe eut-il la bouche pleine en ce moment, donc incapable de s’exprimer ? ‘’Kabrit la te gen ti zèb pa l nan bouch li’’, dirait Jean Hector Anacasis.
Faux ! Archi-faux ! Le Premier ministre Fritz William Michel n’a jamais versé de l’argent aux parlementaires en échange de leur vote.
Selon certaines informations disponibles, cette histoire ‘’d’arrosage’’ inventée par le sénateur Sorel Jacinthe, tout comme son divorce d’avec Jovenel Moise, découlent de sa frustration de ne pas être représenté au sein de l’actuel cabinet ministériel, tel qu’il le souhaitait et jouait bec et ongle pour y parvenir. En effet, M. Jacinthe a tourné casaque pour n’avoir pas bénéficié d’un poste ministériel au sein de la nouvelle équipe gouvernementale.
Etant donné que dans la politique haïtienne tous les sales coups sont malheureusement et que la justice ne sévit presque jamais contre la diffamation, le sénateur Sorel Jacinthe s’est permis d’enclencher un processus de dénigrement contre la personne du Premier ministre. Une démarche sans lendemain, puisqu’aujourd’hui comme hier, le nom du haut cadre de l’Administration publique, Fritz William Michel, n’a jamais été cité dans le plus petit scandale qui soit.

5 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

5 Comments

  • Ernandes Numa
    14 septembre 2019, 15:24

    L’auteur de cet article defend les bandits légaux de phtk . Je me demande pourquoi il essaie de détruire le sénateur de la Grand’ Anse . Je ne comprends pas pourquoi il n’ accentue pas son argumentation sur la corruption en Haïti.
    Travaillons pour le bien du pays. Sinon , nous allons tous périr .

    REPLY
    • Gesner pierre@Ernandes Numa
      15 septembre 2019, 00:02

      Nou odasye anpil si nou kapab di ke se manti Sorel Jacinthe ap fè. Bon Willot Joseph sètifye sa epi pou nou ap fè sa finalman se nen nou pa genyen nan figi nou ki fèn san wont nan pwen sa.

      REPLY
      • luis vierry@Gesner pierre
        16 septembre 2019, 16:25

        men lè Jean Henry Ceant te arose men senate yo pou vòt konfyans yo ta pral bali a senatè sorel jacinthe potko rive nan sena poukisa li pat pale sa paske pa l la te nan men l banm vole,pou mal nou fè peyi sa a lanati kap banm souf avè nou bann vole de gran chemen.

        REPLY
    • Milius Joseph@Ernandes Numa
      15 septembre 2019, 09:10

      Parce que l’auteur de l’article, lui-même, est un corrompu.Et ce serait une faute grave d’en attendre mieux d’un bandit légal. Et puis, ce n’est pas un article n’émanant d’un journaliste professionnel mais plutôt d’un vil propagandiste payé, comme le sont les sénateurs, pour faire ce sale boulot.Ses lunettes rose ne lui auraient jamais permis de voir les choses autrement, que ce qu’il a vu. Kite peyi a mache tonnerrrr !

      REPLY
  • Wilson BAZILE
    19 septembre 2019, 21:30

    Cet éditorial ne reflète pas l’objectivité en tout et en partie. Son auteur ne respecte pas les principes qui sont relatifs à la redaction d’un édito. Il est trop partisan.

    REPLY