Éducation : plus de 1500 enseignants ont reçu leurs lettres de nomination

Éducation : plus de 1500 enseignants ont reçu leurs lettres de nomination

Le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a distribué plus de mille 500 nouvelles lettres de nomination aux enseignants et enseignantes en situation irrégulière à travers le pays.

Les pièces de tous ces enseignants ont été analysées avant d’être approuvées et signées par le Premier ministre.

Les directions départementales de l’éducation sont invitées à retirer ces lettres de nominations afin de les distribuer aux enseignants.

Les cadres du ministère de l’éducation nationale qui ont été en situation irrégulière ont reçu leurs lettres de nomination, selon le directeur général du MENFP Méniol Jeune.

Pour le mois d’avril dernier environ 2 mille 147 lettres ont été distribuées par les responsables du MENFP. Cette démarche vise à améliorer le fonctionnement du système éducatif, a-t-il souligné.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Méniol Jeune salue les efforts effectués par le Gouvernement afin de régulariser la situation de ces enseignants et ces employés du MENFP.

Réagissant sur la question relative à la subvention des manuels scolaires à l’occasion de la réouverture des classes, Méniol Jeune informe que les discussions entre le MENFP et les éditeurs se poursuivre.

Il annonce qu’une rencontre sera organisée à la fin de cette afin de déterminer les raisons qui empêchent chaque année que les livres subentionnées soient disponibles dans les librairies à temps.

Il en a profité pour dénoncer certains éditeurs qui vendent des livres subventionnés par le MENFP à des prix initials. Méniol Jeune annonce en ce sens l’ouverture d’une enquête afin d’identifier les coupables.

Il lance une mise en garde contre tous les éditeurs qui ne respectent pas les clauses du contrat. Méniol Jeune appelle les parents à faire mintre de patience à quelques jours de la rentrée des classes.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Jeudy Ézéchiel
    17 septembre 2018, 05:15

    Pourquoi nous les jeunes enseignants ne peuvent pas intégrer ce système sans être confronté à d’énormes difficultés???
    Est-ce qu’au moins l’État va-t’il se montrer loyal et responsable envers les enseignants qui ont déjà desservi ce système avec amour et loyauté,mais qui ont une étude en cours en sciences de l’éducation ou en normal. Et même ceux qui n’ont pas des diplômes en sciences ou en normal mais leurs temps,leurs sueurs leurs expériences en valent le prix.
    Qu’en est-il d’eux??

    REPLY