Élections en Haïti : les États-Unis maintiennent la pression, menacent ceux qui y font obstacle

Élections en Haïti : les États-Unis maintiennent la pression, menacent ceux qui y font obstacle

Moins de 24 heures après l’intervention du Premier ministre, Joseph Jouthe, affirmant que les élections sont possibles en Haïti, les États-Unis renforcent leur position en faveur de la tenue d’élections libres et justes dans le pays

.

L’Administration Trump et l’Organisation des Etats Américains (OEA) continuent de plaider en faveur du renouvellement du Parlement à travers des élections. Ce merecredi, l’ambassade américaine a repris clairement cette position via un tweet.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Une démocratie qui fonctionne bien exige que toutes les branches du gouvernement, y compris le Parlement, jouent leurs rôles. Nous encourageons les parties prenantes d’Haïti à accomplir leur travail et à former un CEP comme prévu dans sa constitution », a écrit l’ambassade américaine.

Pour mener le processus électoral, les États-Unis demandent aux autorités de mettre en place un Conseil Electoral Provisoire (CEP) avec « des membres ayant une réputation d’intégrité, d’honnêteté et de compétence pour organiser un processus électoral libre et juste ».

Alors que les secteurs clés de la société ont refusé d’envoyer leurs représentants au CEP, l’ambassade américaine, dans son tweet, menace tous ceux qui font obstacles au processus électoral. « Il y a des conséquences pour ceux qui y font obstacle », avertit l’ambassade.

Rappelons que le Premier ministre, Joseph Jouthe, a annoncé ce mercredi matin la publication prochaine de l’arrêté nommant les neuf membres du nouveau CEP. Cependant, aucune information n’est communiquée sur les secteurs ayant désigné leurs représentants en vue de la mise en place de l’institution électorale.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    16 septembre 2020, 22:10

    Nous approchons vers la transformation de la blessure en plaie béante. La Radicalisation a aussi ses Conséquences. Sakalakawe l.

    REPLY