En direct, Jovenel Moïse a interagi avec des membres de la population sur des sujets préoccupants

En direct, Jovenel Moïse a interagi avec des membres de la population sur des sujets préoccupants

Quelques minutes après avoir procédé à la cérémonie d’investiture des membres du comité Consultatif Indépendant pour l’élaboration du projet de la nouvelle Constitution, au Palais national, ce vendredi 30 octobre 2020, le président de la République, Jovenel Moïse, en direct sur Facebook et sur plusieurs autres plateformes en ligne, à répondu à des questions liées aux préoccupations de la population.

Plusieurs points ont été abordés lors des interactions, tels que le renforcement de l’agriculture, l’insécurité, les projets d’infrastructures qui sont en cours, l’état d’avancement des travaux visant l’électrification, sous peu, de la zone métropolitaine de P-au-P et des villes de province ainsi que le barrage de Marion.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Lors de son intervention qui a duré plus d’une trentaine de minutes, Jovenel Moïse a renouvelé sa détermination d’électrifier le pays 24h/24, saluant au passage la construction de la nouvelle centrale électrique hybride de 10 MW de Port-de-Paix qui va alimenter plusieurs communes, Port-de-Paix, Pointe des Palmistes, St Louis du Nord, Anse-à-Foleur, Bassin Bleu et Chansolme. Ces travaux de construction avancent.

Il a parlé du réseau du Nord, qui sera alimenté 24h/24 par une centrale flottante de 36 MW, qui comprend les communes Cap-Haïtien, Milot, Grande Rivière du Nord, Limbé, Bas-Limbé, Acul du Nord, Plaine du Nord et Port-Margot. Les travaux de réparation du réseau de Limbé avancent également.

Sur le plan sécuritaire, le chef de l’État promet de renforcer la capacité de la police nationale afin de rétablir la paix et de la sécurité dans le pays. Dans ses interventions, Jovenel Moïse a tenté de prouver que l’insécurité le préoccupe au plus haut point. Il demande aux membres de la commission de désarmement de poursuivre leur travail avec célérité.

Par ailleurs, il a partagé sa vision pour le pays, celle de voir une Haiti plus solidaire, plus unie; un pays où les institutions sont fortes, où le droit de vote de la diaspora est admis. Le chef de l’État, qui promet de s’adresser une nouvelle fois à la population, entend mettre un terme à l’exclusion de la diaspora haïtienne en lui permettant de bénéficier de son droit de vote.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *