Éphémérides du 10 décembre

Éphémérides du 10 décembre

Les événements historiques qui se sont déroulés un 10 décembre en Haïti et ailleurs.

1908 : Antoine Simon pris les armes contre le président-général Nord Alexis

Délégué militaire du gouvernement dans le département du Sud, Antoine Simon fut révoqué par le président Nord Alexis. Pour protester contre cette révocation, ses partisans dans le Sus le poussèrent à prendre les armes contre le régime de Port-au-Prince.

Journée Mondiale

10 décembre : Journée Mondiale des droits de l’homme

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’éducation aux droits de l’homme est bien plus qu’un sujet de leçon ou que le thème d’une journée: c’est un processus qui vise à ce que chacun soit équipé pour vivre sa vie dans la sécurité et la dignité. En cette Journée internationale des droits de l’homme, continuons ensemble à faire le nécessaire pour que les générations futures aient une culture des droits de l’homme, et à promouvoir la liberté, la sécurité et la paix dans tous les pays.
Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU de 1997 à 2006.

En 1950, l’Assemblée générale des nations unies a invité tous les états et toutes les organisations internationales concernées à célébrer le 10 décembre de chaque année la Journée des droits de l’homme [résolution 423 (V)]. Cette journée marque l’anniversaire de l’adoption en 1948, par l’Assemblée, de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Pierre angulaire du droit international

Ce texte, qui n’était en 1948 qu’une simple déclaration non contraignante, signée par 58 États-membres des Nations Unies constituant l’Assemblée générale des Nations Unies d’alors, est devenu – suite aux atrocités de la deuxième guerre mondiale – la pierre angulaire du droit international de la personne humaine.

10 décembre : Journée internationale pour les droits des animaux

La journée internationale des droits des animaux est célébrée le 10 décembre de chaque année.

Elle consiste à manifester en silence sur des lieux où des animaux ont été maltraités, torturés, tués, comme par exemple dans certains laboratoires de recherche.

Une date intentionnelle…
Le 10 décembre est également la date de célébration des Droits de l’Homme. Elle n’a bien entendu pas été choisie au hasard. Elle entend dénoncer « l’hypocrisie » qui consiste à ne pas reconnaître les droits fondamentaux des animaux : droit à la vie, à la liberté et à l’épanouissement naturel.

Cette journée vise également à instaurer un débat public à propos de la manière dont les animaux sont traités, et parvenir à une reconnaissance internationale de leurs droits fondamentaux à ne pas être exploités.

Et si l’animal pouvait sauver des vies humaines ?
Il serait trop simple de n’exposer que le point de vue d’une seule partie. Lorsque l’animal de laboratoire permet par exemple de tester l’efficacité d’un médicament, faut-il toujours se scandaliser ? La recherche médicale utilise, certes, des animaux dans ses laboratoires mais ses expériences sur des animaux vivants permettent de sauver de nombreuses vies humaines. Il y a au minimum une réflexion à mener !

Le débat reste ouvert…

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *