Éditorial :Et si Jovenel Moïse commençait à diriger?

Éditorial :Et si Jovenel Moïse commençait à diriger?

Les barricades sont défaites, du moins dans les rues. Les pneus enflammés sont éteints, dans presque toutes les zones stratégiques. Les grosses pierres, semble-t-il, servent à faire autre chose que bloquer les grands axes routiers… La vie a repris. La forteresse inexpugnable reste et demeure les gangs armés de Martissant, Village de Dieu, La Saline. Le défi!

L’opposition dans sa branche la plus radicale comme dans sa composante la plus modérée est en panne d’imagination. Les manifestations ne font pas recettes. Les appels à la mobilisation ne sont pas écoutés. Même s’ils ne le disent pas, les opposants sont fatigués d’eux-mêmes.

L’opposition a, à l’évidence, épuisé toutes ses cartes; les mauvaises comme les bonnes.

Si le président de la République, Jovenel Moïse, a encore un brin de lucidité, il saura que le moment est venu de faire ce qu’il n’a pas su faire durant 2 ans 9 mois: DIRIGER.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’occupant du Palais national ne dispose pas de boulevard devant lui. Toutefois, une fissure d’espoir se fait jour dans le paysage macabre et délétère. S’il est un stratège, ou s’il en a dans son entourage, Moïse n’a d’autre choix que de se faufiler dans la petite fente pour tenter de sauver ce qui peut l’être, encore.

Faire le dos rond, attendre que passe la tempête, pour ensuite se la couler douce, insouciant, le pays attend mieux que cela Monsieur le président. Sinon, comme hier encore, on tombera de Charybde en Scylla. Comme vos prédécesseurs, vous sauverez votre mandat, mais le pays perdra tout.

Le peuple n’attend plus la réalisation de vos promesses farfelues. Au moins, il aimerait vous voir diriger. Le maître mot !

Pour une fois, tenez vous droit dans le costume présidentiel pour nous étonner ! Il n’est pas trop tard pour marquer l’histoire. Ne parlez plus, agissez!

L’opposition a fini de jouer. À votre tour Monsieur le président !

6 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

6 Comments

  • Jeannette Dick
    25 novembre 2019, 11:55

    Si les choses sont telles décrites dans cet article de presse, l’on pourrait être tente de croire que le DIEU de Tolérance, de Miséricorde, Celui qui fait cesser les guerres a entendu les cris et supplications dans le secret du Pdt Jovenel à Lui, le Dieu d’Amour. Dans ce cas M. Le Pdt, un engagement total de votre part, une promesse au Dieu Souverain de faire Sa volonté pour le bien-être du peuple amenerait le Dieu de Gloire à renoncer au châtiment et renforcerait votre mandat ; ceci avec la participation de Ses Serviteurs, integers, humbles, fidèles. All Blessings for Haïti and all Haïtians..

    REPLY
  • Jean
    25 novembre 2019, 21:02

    Vous avez bien dit mon grand.Si vous vivez en Haiti il faut apporter votre "pierre"dans l’édifice national qu’est le pays.

    REPLY
  • Lima Deneus
    26 novembre 2019, 09:47

    Jovenel Moïse n’a d’autre choix que de continuer sur sa même lancée, c’est-à-dire :la paupérisation d’Haïti par tous les moyens.
    Car agir, ou même penser agir autrement lui sera fatale.
    L’histoire étant un éternel recommencement !

    " TOUTT KOUKOU KLERE POU JE’W "

    REPLY
  • Mathurin joseph erol
    26 novembre 2019, 10:47

    Je suis entièrement d’accord avec vous. Il est temps de donner une chance au peuple haïtien. Moi je souhaite que Le président prenne en main la destination du pays. Oui nous savons que nous sommes entourés de mauvais herbes. Mais faire le peu que vous pouvez . Loula l’ancien président de la république du Brésil a sauvé une très grande majorité de la pauvreté dans la population brésilienne. Je pense avec volonté le président de la république d’Haïti pourrait faire quelque chose après cette tempête, s’il est encore là.

    REPLY
  • Delcy Tony
    26 novembre 2019, 14:25

    Commentaire *

    REPLY