X

X


Été 1976: une sécheresse inédite crée un nouvel impôt

Été 1976: une sécheresse inédite crée un nouvel impôt

LES ARCHIVES DU FIGARO – La chaleur et le manque d’eau qui frappèrent la France à l’été 1976 furent à l’origine de la création d’un nouvel impôt: l’impôt sécheresse. À la «calamité nationale» décrite par Valéry Giscard d’Estaing devait répondre la «solidarité nationale».

59° dans les bus parisiens. L’hiver n’a pas été assez pluvieux, le printemps fut très sec, les premiers jours d’été trop chauds. Il faut remonter à 1873-1874 pour retrouver une pluviométrie aussi faible, et des records de chaleur aussi élevé dès le mois de juin. Les réserves en eau sont impactées. L’Ouest et le bassin parisien sont les régions plus touchées: la production de fruits et légumes chutent, les animaux survivent tant bien que mal. L’alimentation électrique est touchée: EDF réduit la production et baisse la tension. L’industrie ralentit.

Dès la conférence annuelle agricole du 17 juin 1976, un un plan d’urgence de 65 millions de francs est mis à disposition des départements victimes du manque d’eau.

Le 23 juin Jacques Chirac, Premier ministre, affirme à la télévision: «En 1976, les agriculteurs auront un revenu au moins égal à celui de 1976.»

«Le Figaro» du 23 août 1976. Journal Officiel

Le 29 juin le «plan paille» est mis en place: l’armée prend en charge l’approvisionnement en fourrage.

Au conseil des ministres …

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply