Exigeant le départ d’Ocnam, les avocats passent à la vitesse supérieure

Exigeant le départ d’Ocnam, les avocats passent à la vitesse supérieure

Ce lundi, des avocats ont bloqué l’entrée principale du Palais de justice en vue d’exiger la révocation de Me Clamé Ocnam Dameus.

UEn effet, des avocats du barreau de Port-au-Prince ont verrouillé, ce 5 novembre, toutes les barrières donnant accès au Palais de Justice, dont l’entrée principale en vue de continuer de réclamer le départ du commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Clamé Ocnam Daméus.

Il s’agit d’une nouvelle forme de revendication pour des avocats du barreau de Port-au-Prince afin de contraindre le chef du parquet de Port-au-Prince à tirer sa révérence.

Plus de 400 avocats, membres du barreau de la juridiction, ont déjà statué sur le sort de maître Ocnam.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Cette décision a été prise dans une résolution adoptée en assemblée générale organisée le vendredi 26 octobre dernier.

Ces hommes de loi ont exigé l’arrestation des Policiers Wagner Thomas, Polo Yvenel, Jimmy Mathador, Berson Soljour qui ont agressé physiquement des avocats du barreau de Port-au-Prince.

Depuis, le conseil de l’ordre des avocats de Port-au-Prince a fait appel aux Bareaux des autres juridictions du pays en signe de solidarité.

Toutes les activités restent paralysées au niveau du tribunal de première instance de Port-au-Prince.

Dans les jours qui suivent Maître Clamé Ocnam Daméus devra plier bagages.

Les avocats membres du barreau de Port-au-Prince décident de maintenir l’arrêt de travail jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites. Le bâtonnier de l’ordre des avocats, Stanley Gaston, invite tous les avocats à continuer de faire preuve de sagesse, de respect et de civilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *