Garry Pierre Paul charles réclame des explications concernant les 43 millions de dollars prélevés sur le compte de l’AAN pendant le gouvernement de transition

Garry Pierre Paul charles réclame des explications concernant les 43 millions de dollars prélevés sur le compte de l’AAN pendant le gouvernement de transition

Le journaliste Garry Pierre Paul Charles exige des explications concernant les 43 millions de dollars décaissés illégalement sous la gouvernance de transition.

Un montant destiné à améliorer le secteur aéroportuaire.

La firme chinoise CACS était en charge de l’exécution des travaux informe Garry Pierre Paul Charles.

Le député De Kenscoff Alfredo Antoine ayant rapporté cette information, opte pour une enquête judiciaire en vue de faire jaillir la lumière sur ce dossier. Contraire à cette opinion le président du Sénat, Youry Latortue plaide en  faveur d’une commission sénatoriale pour la prendre en charge.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Un montage financier composé de l’Autorité Aéroportuaire National, de la banque de la république d’Haïti, des travaux Publics transports et communications et de l’office National de l’aviation Civile a été mis sur pied sous l’administration Martelly dans le but de mener à bien ce projet.

 Parallèlement, un accord de syndication entre ces institutions avait été paraphé.

Une semaine avant la fin du mandat du président Martelly, un autre accord aurait été signé afin de lier les partenaires susmentionnés. Ceci à l’exception de l’OFNAC, écartée pour des raisons inavouées.

Cet accord visait la construction des aéroports de Port-de-Paix, Ile-à-vâche, des cayes, y compris l’agrandissement de l’Aéroport de Toussaint Louverture.

Soulignons que le président de la république avait durant sa campagne électorale promis de combattre  la corruption.

Par consequent espérons que ce dossier retiendra son toute son attention.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Rodly Borgella
    13 octobre 2017, 20:49

    L’impunite doit aboutir a sa fin sur la terre de Dessalines. Il s’avere necessaire qu’on commence a exercer des demarches visant a verrouiller des fonctionnaires de l’Etat passes et presents. Leurs activites bancaires, passeports, cell phones, et e-mails doivent aboutir sur les bureaux des Parquetiers et Magistrats regissant la matiere. Il est fort probable qu’une campagne de blanchiment de devises a recu son bapteme de feu, le jour ou la seconde administration de Rene Preval a vu le jour. Aussi, le pays ne peut pas, et ne doit pas absorber les salaries et depenses faramineuses des Parlementaires (bande d’idoits) avec ses maigres ressources. Leurs salaires et celui de l’executif sont a renegocier aussi. Depuis bien longtemps, Haiti patauge dans une misere abjecte; on se demande avec qui ces marionettes ont-elles negocie ces salariats. La majorite des employes de l’Etat ne peut pas subsister avec leur salaire. La hausse des prix n’est pas a leur portee.

    REPLY