Grève à l’OAVCT :Jude Alix Patrick Salomon exige la reprise immediate des activités

Grève à l’OAVCT :Jude Alix Patrick Salomon exige la reprise immediate des activités

Le ministre de l’économie et des finances, Jude Alix Patrick Salomon, exige la réprise des activités au niveau de l’Office Assurance Véhicules Contre Tiers dès ce vendredi.

Le titulaire du MEF dit condamner l’arrêt de travail oberservé depuis le 2 Avril par les employés de l’OAVCT pour réclamer le départ des membres de la commission technique et de restructuration de l’institution mandatés par la plus haute instance de l’État.

Jude Alix Patrick Salomon a fait remarquer que l’intransigeance grévistes a porté préjudices aux demandeurs de services, à l’État, à l’avenir des employés et de l’institution elle même.

Le numéro un du MEF a rappelé aux employés et aux grévistes les conséquences actuelles ce qu’il appelle le débrayage.

Il cite : la non-assistance des clients de l’Office victimes d’accident de la route, l’impossibilité d’indemniser les propriétaires de véhicules victimes d’accident de la circulation alors que le service est déjà payé, les pertes de recettes considérables pour l’institution, le non-paiement des salaires durant la période de grève, le non-respect du principe universellement reconnu de service minimum aux usagers, en cas de grève, la prise en otage des usagers (consessionnaire ou propriétaire de véhicules privés et publics) et fragilisation de la réforme en cours.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour Jude Alix Patrick Salomon ces conséquences ne contribuent nullement au renforcement de la crédibilité professionnelle de l’Office déjà fortement fragilisé à cause des turpitudes de ces derniers années.

Le MEF a également rappelé aux grévistes que la survie de l’OAVCT dépend du succès de la réforme en cours.

Tout en invitant les protagonistes au dialogue Jude Alix Patrick Salomon exige la reprise immédiate des activités à l’OAVCT dans l’intérêt de toutes les parties.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *