X

X


Guerre froide entre Jovenel Moïse et Jean Henry Céant ?

Guerre froide entre Jovenel Moïse et Jean Henry Céant ?

La déclaration faite par le président de la République, Jovenel Moïse, exprimant son insatisfaction du processus de dialogue conduit par son chef de gouvernement, enflamme les réseaux sociaux.

‘’S’il y a une satisfaction personnelle que je n’éprouve pas c’est bien à cause de l’absence de certaines personnes dans cette salle…’’, a déclaré le locataire du Palais national par devant une assemblée hétéroclite, lors du forum national sur le pacte de gouvernabilité au Centre de convention de la BRH, mardi 22 janvier.

Plus loin, Jovenel Moïse a intimé l’ordre au Premier ministre, Jean  Henry Céant, d’aller à la recherche de ces personnes parce que là oùil veut aller, il ne compte pas s’y rendre tout seul.

Par ce déclaration, le président de la République a fait ressortir l’incapacité de M. Céant de réunir les opposants farouches autour de la table du dialogue, estiment certains observateurs.

Oubliant que l’opposition réclame sa démission comme condition sine qua non de s’asseoir avec le notaire de 62 ans, Jovenel Moïse a mis celui-ci, de la manière la plus  inélégante, face à un grand défi.

S’agit-il d’une simple inélégance ou d’un coup politique que Jovenel Moïse a solennellement  et délibérément assené à Jean Henry Céant ?

En tout cas, la réponse du Chef du gouvernement ne s’est pas fait attendre. Le porte-parole de la Primature, Pascal Adrien, intervenant sur la Radio Vision 2000, à l’Invité du jour, a fait sa voir que : ‘’Le Premier ministre, Jean Henry Céant, est très insatisfait de la soi-disant insatisfaction du président Jovenel Moïse’’.

Une réponse amère et frontale, quoique effectuée par personne interposée, qui montre que Jean Henry Céant digère mal la leçon que lui a faite publiquement Jovenel Moïse.

La guerre est-elle déclarée entre les deux chefs de l’exécutif ? L’inélégance supposée du président de la République et la réponse appropriée du porte-parole  de la Primature laissent entrevoir un désaccord profond entre les deux hommes sur le déroulement du dialogue national dont le pays a tant besoin.  

 

 

 

 

 

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

2 Comments

  • Emmanuel jackson
    23 janvier 2019, 18:06

    Premye minis Ceant pat deja konnen ke sa yo pranl poul fe an li patap kapab fel ,paske jovenel moise deja li enkonpetan ,li pa gen karakté kom prezidan,li pé boujwa yo ,pou n avanse pou kisa l pa komanse mare 6 pi gro moun ki gaspiye lajan petro karibe an ,tout pep lan pran l pou gro manté e tt sal di yo pa ateri kijan pouw ta vle pou l jwenn moun sa yo ki nan opizisyon an ,se pa selman opizisyon ,gen kek jen nan sekté univesité yo dwe la ,moun ki responsab religion an ayiti yo dwe la ,Ex prezidan Jean Bertrand aristid dwe ,eske mr ceant panse ak jovel moise tap gen yon bon dialog

    REPLY
  • Berthaud Marc Haendel
    24 janvier 2019, 02:46

    Aucun

    REPLY