X

X


Haïti-Coopération : Haïti et l’ONU veulent renforcer la lutte contre le choléra

Haïti-Coopération : Haïti et l’ONU veulent renforcer la lutte contre le choléra

Le Premier ministre Jack Guy Lafontant a présidé, ce vendredi 3 novembre 2017, la première réunion de haut niveau pour l’élimination du choléra en Haïti. A cette réunion ont pris part : la vice-secrétaire générale de l’ONU en Haïti, Amina Mohammed, l’envoyée spéciale du Secrétaire Général pour Haïti, Josette Sheeran, l’actuelle cheffe de la MINUJUSTH,

Le Premier ministre Jack Guy Lafontant a présidé, ce vendredi 3 novembre 2017, la première réunion de haut niveau pour l’élimination du choléra en Haïti. A cette réunion ont pris part : la vice-secrétaire générale de l’ONU en Haïti, Amina Mohammed, l’envoyée spéciale du Secrétaire Général pour Haïti, Josette Sheeran, l’actuelle cheffe de la MINUJUSTH, Susan D. Page ainsi que le chef sortant de cette mission, Mamadou Diallo.
Selon le chef du gouvernement, cette grande première est un signal clair que les Nations Unies assument leurs responsabilités en vue d’aider le peuple haïtien à se débarrasser de l’épidémie de choléra.
Dans cette même veine, Jack Guy Lafontant a fait savoir que cette réunion s’est inscrite en droite ligne de la nouvelle approche du Secrétaire General de l’ONU consistant, d’une part, au renforcement des structures nationales d’adduction d’eau potable et d’assainissement pour vaincre la maladie, d’autre part, au dédommagement des victimes.
‘’La mise en place intégrale de la nouvelle approche proposée par M. Antonio Gutteres et adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU ne peut plus attendre’’, a martelé le Premier ministre soulignant que le nombre de victimes continue d’augmenter en dépit d’une certaine diminution du taux d’incidence épidémiologique.
Par devant les fonctionnaires de l’ONU, Jack Guy Lafontant a souhaité que l’aide internationale passe directement à travers le gouvernement et non par les organisations non-gouvernementales (ONG). Ce qui aiderait, dit-il, à renforcer l’Etat.
De son coté, la Vice-secrétaire générale des Nations Unies en Haïti a mentionné que la visite de cette délégation dans le pays est la preuve tangible que l’ONU veut travailler à l’éradication du choléra sur le sol haïtien.
Prenant la parole en la circonstance, l’envoyée spéciale du Secrétaire Général pour Haïti, Josette Sheeran, a pour sa part souhaité qu’une évaluation des efforts déjà consentis dans l’optique d’éliminer l’épidémie soit effectuée et qu’un calendrier soit élaboré afin de mesurer l’ampleur du défi à relever.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *