Haïti-Coopération : L’UE continue de plaider en faveur du respect des droits des enfants

Haïti-Coopération : L’UE continue de plaider en faveur du respect des droits des enfants

À l’occasion de la Journée internationale des Droits de l’Enfant qui sera célébrée le 20 novembre, l’Union européenne souhaite souligner, durant toute cette semaine, l’importance des Droits Humains dans sa politique de coopération avec Haïti, et notamment en matière de Droits de l’Enfant.

« L’enfant est un être de droit et un citoyen en devenir. Il doit pouvoir à ce titre jouir de manière absolue de tous ses droits en comptant sur l’Etat qui en est le garant », a affirmé Sylvie Tabesse, ambassadrice de l’Union européenne, en rappelant qu’Haïti a signé la Convention des Droits de l’Enfant.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’enfant d’aujourd’hui c’est le citoyen de demain. Celui qui assurera notre relève et qui selon le bagage qu’il a reçu… contribuera à rendre le monde meilleur», a-t-elle poursuivi.

Dans le but de les aider à s’approprier leurs droits, madame Tabesse informe, dans une note de presse, qu’une activité artistique a été conçue et partagée avec trois centres éducatifs pour enfants et mineurs. Trois fresques murales ornent aujourd’hui leurs décors quotidiens à Martissant, Delmas et Ouanaminthe et seront présentées cette semaine sur les réseaux sociaux de la DUE et des partenaires qui y ont contribué.

Ces projets ont été réalisés par des enfants encadrés par l’équipe de Festigraffiti dans des institutions choisies parmi les projets soutenus par l’Union européenne : Jaden Lespwa, un centre éducatif de Martissant, mis en œuvre par AVSI, le Centre de réinsertion des mineurs en conflit avec la loi (Cermicol) à Delmas 33 en partenariat avec Terre des Hommes, et l’Orphelinat Kay Jezi à Ounaminthe, également mis en œuvre par AVSI.

« Les enfants sont des sujets de droit, ils doivent être protégés et respectés ». Afin de les impliquer dans la définition de leurs droits sous cette forme artistique, les enfants ont été invités à proposer des dessins parmi les droits suivants : Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité ; droit d’aller à l’école ; le droit d’être protégé de la violence et de toute forme de maltraitance ; droit à la liberté d’information et le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *