Haïti-Coronavirus: l’APM exprime ses préoccupations

Haïti-Coronavirus: l’APM exprime ses préoccupations

Dans une note de presse publiée en date du 24 mars 2020, l’association professionnelle des magistrats (APM), se dit préoccupée par rapport à l’introduction de la pandémie covid-19 et appelle le personnel judiciaire, notamment les membres de l’ordre judiciaires ( les magistrats) à observer les consignes afin d’éviter la propagation du coronavirus dans le pays.

Vu la façon dont certains tribunaux sont logés dans des taudis, l’APM se montre très préoccupée estimant que ceux-ci (les tribunaux) sont classés parmi les premiers endroits à risque, susceptibles de propager le virus.

L’APM dit regretter que les infrastructures judiciaires ne soient pas appropriées et ne permettent pas de respecter la limite d’un mètre 50 exigée entre les personnes. En effet, selon cette note portant la signature du président de l’APM, le magistrat Wando Saint Villier, les espaces logeant les cabinets d’instruction mesurent moins de trois mètres carrés; ceux logeant les parquetiers, les greffes sont aussi exigus.

En outre, l’APM dit regretter que jusqu’à présent les organes d’administration du secteur judiciaire n’aient pas encore fourni aux Tribunaux et Cours les matériels de travail nécessaires pour lutter effectivement contre la propagation du virus.

Fort de tous ces constats, l’APM appelle le personnel judiciaire à faire preuve de prudence.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *