Haïti-Coronavirus: l’ONI passe outre les mesures préventives

Haïti-Coronavirus: l’ONI passe outre les mesures préventives

Il était 8 heures du matin, à l’entrée de l’ONI au Champs-de-Mars, près d’une trentaine de personnes munies de leurs extraits d’archives et de leurs anciennes cartes d’identification nationale, attendaient leur tour pour s’enregistrer et obtenir leur nouvelle CIN. Un nombre qui continuait à grossir au courant de la journée. Les citoyens, serrés l’un contre l’autre, ne respectant pas la distance d’un mètre 50, bavardaient et s’impatientaient à bénéficier de ce service public.

Dès l’apparition du Coronavirus dans le monde, la distanciation sociale est mise en œuvre afin d’éviter la propagation de la pandémie. En effet, une distance d’un mètre 50 est considérée dans les rapports humains. Cependant, les institutions qui ne font pas respecter cette distanciation sont nombreuses. Surtout celles offrant des services publics, qui accueillent bon nombre de gens chaque jour.

Au cours de la semaine précedente, L’État a jugé nécessaire d’interdire les rassemblements sous n’importe quelle forme. Pourtant, les Institutions Publics continuent à fournir des services à la population sans prendre en compte les mesures adoptées par l’État.

Pharah Djine Colin

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *