Haïti-Coronavirus : refus des religieux d’appliquer les mesures préventives, le MAEC impuissant

Haïti-Coronavirus : refus des religieux d’appliquer les mesures préventives, le MAEC impuissant

À un moment où le Coronavirus, manifestement, effectue des ravages à travers le monde et particulièrement avec un record de 800 morts en 24 heures sur le sol italien la semaine écoulée, alors que plusieurs cas sont déjà recensés en Haïti, parmi lesquels l’artiste très connu Roody Roodboy, des chefs religieux en profitent pour jouer aux propagandistes, tournant en dérision l’autorité de l’État. Ces assemblées-là échappent-elles au contrôle du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes (MAEC) comme le prescrit le décret du 18 octobre 1978 ?

Des chefs religieux, parmi lesquels Mackenson Dorilas propriétaire de « l’église de Dieu les envoyés » et Armel Lafleur, responsable de la Mission Eglise Indépendante de la Porte Etroite (MEDIPE), ont encore épaté la toile avec leurs fameuses prestations habituelles devant leurs assemblées respectives.

Face aux mesures de protection et de précaution imposées par l’État haïtien, ces chefs religieux s’y opposent catégoriquement, invitant ainsi leurs fidèles à ne pas obéir, car selon eux sous prétexte d’être immunisés contre le Coronavirus. Ce dimanche 22 mars, leurs assemblées ont fonctionné normalement, comme si de rien n’était et ils soutiennent qu’ils sont immunisés du Coronavirus. Vérité ou mythe, aucun chef religieux n’a le droit de s’opposer à une mesure de sécurité prescrite par des autorités, surtout face à la menace que représente le COVID-19 aujourd’hui.

L’Église est le domaine de la foi, par contre la gestion de l’État est le domaine de la rationalité et de l’objectivité, donc aucun conflit ne devrait exister entre ses deux instances, on suppose. De plus, au regard du principe de la souveraineté, l’État est au-dessus de toutes autres autorités sur son territoire. Ainsi, ce refus d’obéir de la part de ces leaders religieux est non seulement punissable au regard de la loi, mais aussi expose la population de plus en plus à la contamination du coronavirus.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Faudra-t-il que des milliers de personnes meurent aussi en Haïti pour que tout le monde comprenne que le Coronavirus est réel et qu’il est déjà présent sur le territoire ?

Au lieu de plonger le peuple plus profondément dans l’irrationnel, au contraire, l’église en tant qu’acteur de contrôle social devrait de préférence supporter l’État dans la campagne de sensibilisation contre le COVID-19.

Fort heureusement, ayant compris que la dimension spirituelle et la réalité matérielle sont complémentaires, d’autres dirigeants religieux ont agi différemment. À cet effet, la Commission Médicale Chrétienne d’Haïti (CMCH), de concert avec la Fédération Protestantes d’Haïti (FPH) ont lancé un appel à la solidarité à toutes les confessions religieuses, les encourageant à suivre les consignes dictées par les autorités publiques pour empêcher la propagation du virus.

D’autre part, ils ont mis à la disposition des chrétiens un guide d’information sur le Coronavirus et ont proposé que désormais, les cultes pouvaient être organisés sur les réseaux sociaux afin de permettre aux fidèles de continuer à jouir de leur liberté religieuse.

Étant donné que le Pasteur Armel Lafleur et le Prophète autoproclamé Mackenson Dorilas sont déjà aux prises avec la justice pour avoir délibérément désobéi aux instructions prononcées par le Président de la République et les autorités compétentes, relatives à la limitation de la propagation du COVID-19, il serait un bon choix que les autres chefs religieux s’appliquent aux nouvelles dispositions ou d’avoir recours aux conseils fournis par la Commission Médicale Chrétienne d’Haïti (CMCH) et la Fédération Protestantes d’Haïti (FPH). Dans le cas contraire, cette foi sans raison, au lieu de nous sauver, elle causera la perte de toute une population.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • Ducastel Laurent
    24 mars 2020, 06:33

    Bonjour,
    Nul n’est au dessus de mère nature, un regroupement religieux de plus de cent personnes dans l’Est de la France est à l’origine d’un épicentre du Corronavirus dans cette ville avec plus de 50 cas avérés en moins d’une semaine.
    2 ou 3 cas en Guyane issus de personnes ayant participé à cette journée à Mulhouse et plusieurs cas nationaux et internationaux de propagation du covid19 de femmes et d’hommes ayant croisés ou approchés des personnes qui avaient participé à ce regroupement religieux.

    REPLY
    • Ducastel Laurent@Ducastel Laurent
      24 mars 2020, 06:38

      Désolé et m’escuse de ne pas maîtriser la langue antillaise
      Je vis avec une charmante haïtienne !!

      REPLY
  • Pegnyagom lascaze
    25 mars 2020, 01:35

    Il faut prendre bien le soin d’ écrire ✏ soigneusement vos textes. Le texte n’est pas bien rédigé. Il y a une personne qui a fait un commentaire qui a également mal formulé son écrit📝. Ayez le soucis du travail bien fait, ceci est mon souhaite ou une prière 🙏 que j’adresse à vous. Si vous ne savez pas écrire correctement, n’ écrivez pas. On n’ écrit pas pour soi-même, on écrit pour autrui. Haïti 24.net, il doit avoir de la crédibilité à travers tout ce que vous véhiculer que ce soit un fait qui s’est produit. Il faut citer le lieu du scène, l’heure à laquelle cela s’est déroulée, décrire comment l’État événement s’est passé et nommer les personnes impliquées sans négliger le respect pour les fautes syntaxique, concordance de temps, les fautes d’accord et autres. Si vous voulez des conseils💡 à savoir comment écrire✏, je peux vous en donner. Je sais que vous aimer écrire. Vous écrivez par amour que vous avez à l’égard de langue française. Vous allez grandir dans cette langue si vous vous pliez aux règles cette langue.
    Agréez mes l’expression de mes sentiments les meilleurs !

    REPLY