Haïti-Crise: Accusé, le Centre Ambulancier National s’en défend

Haïti-Crise: Accusé, le Centre Ambulancier National  s’en défend

Le centre Ambulancier National (CAN) a démenti les allégations selon lesquelles ses ambulances auraient transportés des morts lors de la manifestation antigouvernementale du 24 juin.

Le centre ambulancier national s’en prend aux déclarations de certains journalistes faisant croire qu’un de ces ambulances a été remarqué, lundi, dans les parages du Champs-de-mars en train d’évacuer les corps de plusieurs manifestants qui auraient été tués dans une manifestation non loin du Palais national.

«Le CAN est une propriété de l’Etat haïtien et non du Palais national et nos ambulances ne sont pas au service de cadavres mais, pour secourir et transporter des gens à l’hôpital, selon la gravité de leur cas », a déclaré le directeur général de l’institution, Louis Didier Hérold.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

M. Hérold en a profité pour demander à population de collaborer et protéger les matériels notamment les ambulances de l’institution et son personnel.

De son côté, l’administrateur du CAN, Ernst Augustin, appelle les employés du CAN à ne pas céder malgré les difficultés auxquelles ils font face au cours de ces moments de troubles, leur rappelant que leur principale mission est de sauver des vies.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *