X

X


Haïti-Crise: Après une semaine perdue, le MENFP invite les élèves à regagner leurs salles de classe

Haïti-Crise: Après une semaine perdue, le MENFP invite les élèves à regagner leurs salles de classe

Le MENFP salue les mesures annoncées par le gouvernement pour la reprise des activités scolaires

Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) déplore et condamne les récents événements émaillés de violence qui ont perturbé le bon fonctionnement des activités scolaires dans plusieurs régions du pays, particulièrement à Port-au-Prince, au cours de la semaine allant du 19 au 23 novembre 2018.

La perte d’une semaine de cours aura sans doute de lourdes conséquences sur les apprentissages et la planification des activités éducatives. Toute nouvelle perturbation peut avoir des effets néfastes sur les acquis scolaires, à court terme et à long terme, et le système éducatif en général, déjà très peu compétitif par rapport aux autres pays de la région caribéenne.

Dans cette perspective, le MENFP se réjouit des mesures annoncées par le gouvernement, en particulier par les instances de sécurité publique, en vue de faciliter la reprise totale des activités scolaires à travers le pays, à compter du lundi 26 novembre.

Le MENFP salue l’ensemble des dispositions de sécurité publique adoptées pour la bonne marche des activités scolaires et saisit l’occasion pour inviter la population, en particulier la communauté éducative, à apporter leur contribution à cette démarche essentielle pour l’avenir de nos enfants.

Le MENFP réaffirme, une fois de plus, sa volonté inébranlable de défendre et de protéger l’école en toutes circonstances. Il lance, en ce sens, un appel à tous les citoyens et citoyennes qui doivent également jouer leur rôle pour la préservation des intérêts de l’école et de nos enfants.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Accilien Johnes
    25 novembre 2018, 21:32

    Je suis vraiment content pour votre initiative , mais et pour les enseignants qui travaillent depuis 4 ans sans aucune lettre de nomination.
    Par exemple, je travaille à l’ecole Nationale Guy Malary de Hinche depuis en 2015 sans aucune lettre de nomination, que dois_je faire?

    REPLY