X

X


Haïti-Crise: les maisons de transfert volent l’argent de leurs clients

Haïti-Crise: les maisons de transfert volent l’argent de leurs clients

Après 10 jours de tensions enregistrées dans le pays, des individus défilent se bousculent dans les bureaux de transferts pour retirer de l’argent envoyé par leurs proches de la diaspora.

Les caissiers, sous l’ordre de leur patron ou non, en profitent pour anarquer leurs clients.

Ils fixent un taux de change nettement inférieur par rapport à celui indiqué par la BRH.

En effet, les agents des bureaux de transferts fixent le taux de change entre 70 à 75 gourdes au détriment du taux de référence de la BRH fixé à 83 gourdes.

Qui plus est, ces maisons de transfert refusent catégoriquement de payer les transactions en dollar. C’est à prendre ou à laisser, l’argent est livré en monnaie locale.

Les bureaux continuent de contrôler la rentrée du dollar dans le pays. Ils créent cette rareté qui peut occasionner la dépréciation accélérée de la gourde par rapport au dollar americain.

5 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

5 Comments

  • Vilbon
    19 février 2019, 09:06

    Les patrons des maisons de transfert sont tout simplement des voleurs. Pas possible..

    REPLY
  • Celeste Pierre
    19 février 2019, 11:10

    On ne vole pas le peuple, au moment opportun il passera à la caisse pour faire sa rédition de compte.

    REPLY
  • Moi
    19 février 2019, 14:10

    Un Article plein d’ignorance !!! Les maisons de transfert paient avec leurs argents et le lendemain la banque credite leur compte pour le montant en question. Et le lendemain quand elles passent a la banque pour sous tirer montant de leur compte malheureusement que la banque faute de liquidité n’est Pas en mesure de leur payer. Elles sont obligés de trouver ailleurs du cash a n’importe quel prix pour pouvoir travailler et servir la clientèle aujourd’hui, et ceci pendant une semaine là on est entrain de parler entre 70@100M $usd coincé dans leurs comptes a la banque. L’argent qu’elles se sont procurées a un coût qui sera imputé aux clients(consommateurs finales). A qui la faute le gouvernement qui n’a pas su gérer la chose publique de manière a éviter ces débâcles ou les maisons de transfért? Ce ne sont pas les patrons des maisons de transferts qui vous a mis dans les rues? Les gens doivent assumer la conséquence de leurs actes.

    REPLY
  • Destrat Jean pierre
    20 février 2019, 09:56

    Commentaire *

    REPLY
  • valentino
    28 février 2019, 10:21

    ti visye yo ye

    REPLY