Haïti-Crise: Sur fond de risque, la vie reprend timidement

Haïti-Crise: Sur fond de risque, la vie reprend  timidement

La Route nationale # 2 est bloquée au niveau de Mariani (Le Lambi), des débris jetés sur la route empêchent la circulation des véhicules.

Tandis que dans la commune de l’Arcahaie sur la nationale #,1 des individus armés rançonnent les riverains de la zone.

La Route nationale # 3 est également bloquée au niveau de Mirebalais, des débris sont érigés, aucun accès aux véhicules depuis 11 jours, quelques chauffeurs de taxis motos sont autorisés à traverser les barricades faites de débris.

La même situation se présente au niveau de Carradeux, non loin de la commune de Tabarre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, des travaux de ramassage d’ordures ont été effectués durant tout le week-end, le transport en commun fonctionne au ralenti.
Les écoles n’ont toujours pas ouvert leurs portes.
Les véhicules qui assurent les trajets Fermathe-Thomassin/ Pétion-ville, Bourdon/Centre-ville sont constatés dans les rues.

Sur la Route de Frères et de Delmas les tap-tap assurent les trajets.

La situation parait plus ou moins normale au niveau des quartiers de Fontamara, de Martissant, Village de Dieu, Portail de Léogane et les environs.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *