Haïti-Crise : USA plaident en faveur d’un dialogue inclusif entre les acteurs politiques

Haïti-Crise : USA plaident en faveur d’un dialogue inclusif entre les acteurs politiques

Le gouvernement américain plaide en faveur d’une entente entre les pouvoirs exécutif et législatif afin de permettre la ratification d’un cabinet ministériel selon la constitution haïtienne, rapporte un porte-parole du département d’Etat américain dans une interview accordée à la Voix de l’Amérique.

Ainsi, les USA se sont positionnés par rapport à la crise socio-politique et économique qui paralyse le fonctionnement du pays.

«Cette démarche permettra ensuite au gouvernement haïtien d’avoir un budget approuvé par le parlement » a-t-il lâché au micro du journaliste Ronald César.

L’administration actuelle pourra à ce moment-là adresser un ensemble de problèmes auxquels le pays fait face dont la corruption, la croissance économique stagnante, l’insécurité, la vie chère, la réforme électorale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par ailleurs, le gouvernement américain appelle la population à manifester de façon pacifique afin d’exprimer, dit-il, ses droits civiques. Il invite les leaders des partis politiques à prêcher l’exemple en exprimant leurs opinions de façon pacifique. Il en a profité pour saluer le travail des agents de la PNH qui, poursuit-il, ont assuré la sécurité des vies et des biens et de ceux qui veulent vaquer à leurs occupations.

Le porte-parole du département d’Etat américain exhorte l’inspection générale de la police nationale à diligenter une enquête afin de poursuivre, selon les règlements de l’institution, les policiers qui ont fait usage excessif de la force lors des dernières manifestations contre le pouvoir en place. Parallèlement, il réitère l’engagement du gouvernement américain à travailler aux côtés d’Haïti.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Bob
    15 juin 2019, 12:04

    Crise persistante, soutien persistant! Combien paye-t-il? Comment paye-t-il? Rien ne se donne pour rien.

    REPLY
  • joseph jeanty
    15 juin 2019, 23:50

    This is my own opinion.
    You can open a dialogue with the opposite side much you wants, but it will never produce anything, because haitian only respect strength, not weakness.
    Look, the Haitian experiment with the democratic system, for the past thirty plus years have failed miserably. The eleven million Haitians who live in Haiti will never be ready to rule, by a democratic elected government, forget about it.
    I’m very sorry to say this because I’m against those type of government , but facing with reality Haiti needs a strong man type of government, but he has to be progressive in order to get thing done. Another word, a dictatorial type of government if you want to save Haiti, otherwise, the country will became a fail state with millions of people to created all sort a problems not only in the caribbean, but also for the world.

    FRENCH
    Ceci est ma propre opinion.
    Vous pouvez ouvrir un dialogue avec le camp opposé, mais cela ne produira jamais rien, car les Haïtiens ne respectent que la force, pas la faiblesse.
    Regardez, l’expérience haïtienne avec le système démocratique depuis plus de trente ans a lamentablement échoué. Les onze millions Haïtiens qui vivent en Haïti ne seront jamais prêts pour gouverner, par un gouvernement élu démocratiquement, oubliez cela.
    Je suis désolé de dire cela parce que je suis contre ce type de gouvernement, mais pour faire face à la réalité, Haïti a besoin d’un gouvernement de type homme fort, mais il doit être progressiste pour faire avancer les choses. Pour te bien dire, un type de gouvernement dictatorial si vous voulez sauver Haïti, sinon, le pays deviendra un État défaillant avec des millions de personnes pour créer toutes sortes de problèmes non seulement dans les Caraïbes, mais aussi pour le monde.

    REPLY