X

X


Haïti-Culture: Guyler C. Delva, nouveau ministre de la culture et de la communication, entre en fonction

Haïti-Culture: Guyler C. Delva, nouveau ministre de la culture et de la communication, entre en fonction

Deux des cinq ministres fraichement nommés au sein du gouvernement, conduit par Jack Guy Lafontant, ont été dèjà installés. Ce mardi 25 avril, c'était au tour de Guyler C Delva, le nouveau ministre de la Culture et de la Communication, de s'installer dans son siège ministériel. La ministre de la santé publique et de la population qui a procédé à cette installation a vanté la potentialité du nouveau ministre de la Culture et de la Communication.

Elle dit croire que Guyler C. Delva a les compétences recquises pour mener à bien sa mission à la tête de cette institution transversale.

Mary Gréta Roy Clément a mis l’accent sur le rôle du MCC qui consiste à informer la population des actions entreprises par le gouvernement haïtien.

À ce propos, le ministre Delva promet de travailler en étroite collaboration avec les membres de la presse de manière à promouvoir les actions gouvernementales notamment dans le cadre de la caravane du changement, programme phare du Président de la République, qui est souvent critiqué par des franges de la population.

 »Il n’y aura pas de propagande », a t-il nuancé.

Connu pour ses nombreuses luttes menées afin de faire luire la lumière autour de la disparition du journaliste Jean Léopold Dominique, l’ancien journaliste de la Radio Caraïbe a renouvelé ses engagements de défendre les journalistes et la liberté d’expréssion dans le pays.

Plus loin, le nouveau titulaire du MCC s’engage à redynamiser la culture du pays, en ce sens il promet de s’asseoir avec les secteurs artistiques afin de définir un plan de travail.

Comme pour prévenir le nouveau ministre de la réalité qui l’attend au sein de ce ministère, le ministre sortant a listé un ensemble de problème auquel il a été confronté durant son passage à la tête du MCC.

Dans son carnet figurent : la très faible allocation budgétaire destinée à cette institution, l’absence de la réforme organique; l’inadéquation des Ressources Humaines; l’inadaptation de la réglementation du secteur audiovisuel entres autres.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

Les derniers arcticles