X

X


Haïti-Devoir de mémoire : les victimes de la dictature ne sont pas oubliées

Haïti-Devoir de mémoire : les victimes de la dictature ne sont pas oubliées

L’Office de la protection du citoyen et de la citoyenne (OPC) a commémoré, ce jeudi 26 avril, la journée nationale du souvenir et de la mémoire des victimes de la prison de Fort dimanche. « Justice et Impunité » est le thème retenu pour cette journée de commémoration. Le Protecteur du Citoyen, Me Renand Hedouville dans son discours de circonstance, a rappelé les jours sombres qu'a connus Haïti sous le règne des Duvalier. D'où la commémoration des journées du 26 avril 1963 et 26 avril 1986 qui ont marqué tristement la vie des Haïtiens.

«Au cours de ces dates, des massacres et des exactions de toute sorte ont été perpétrés sur des familles haïtiennes appartenant à toutes les classes sociales », se souvient Renan Hédouville.

Il en a profité pour encourager les Haïtiens à tirer des leçons du passé afin d’éviter d’autres massacres du genre.

À travers cette activité l’OPC entend sensibiliser sur l’importance de la vie humaine notamment des concitoyens victimes sous la dictature des Duvalier ainsi que le respect des droits démocratiques.

Me Renand Hédouville en a profité pour saluer la décision de l’ancien Président Michel Joseph Martelly de consacrer, par arrêté présidentiel, le 26 avril, date à la mémoire des victimes de la prison de Fort dimanche.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

Les derniers arcticles