Haïti-Diplomatie : Laurent Lamothe plaide pour qu’Haïti intègre l’Union Africaine

Haïti-Diplomatie : Laurent Lamothe plaide pour qu’Haïti intègre l’Union Africaine

Lors du 22ème Sommet de l’Union Africaine réalisé en janvier 2014, à Addis-Abeba, en Éthiopie, la République d’Haïti était invitée d’honneur. Le Premier ministre d’Haïti d’alors Monsieur Laurent Salvador Lamothe, ayant représenté son pays, avait explicitement exprimé son vœu pour que la première République noire intègre cette prestigieuse organisation.

Il faut souligner que Laurent Salvador Lamothe est le premier Chef de gouvernement haïtien à s’adresser devant l’Assemblée de l’Union Africaine.

Cependant, deux ans après le discours de l’ancien Premier ministre, soit en 2016, l’adhésion d’Haïti a été rejetée parce que, selon la Charte de l’organisation, elle ne se situe pas sur le continent africain.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Et pourtant, malgré ce motif d’ordre géographique, M. Lamothe, lors de son allocution devant les tribunes de l’organisation africaine, a montré que l’essence du continent ne se trouve pas seulement dans sa position sur le globe, mais surtout dans l’histoire qui le ralie à tout un ensemble de peuples à travers le monde. Et les pages d’histoire qui lient la République d’Haïti au continent africain sont nombreuses.

Si on voudrait reprendre les mots de M. Lamothe prononcés au 22ème Sommet de l’Union Africaine en 2014 :

« Haïti, c’est l’Afrique dans la Caraïbe. Le pays ne trouve pas sur le continent certes, mais les haïtiens sont des africains dans leurs âmes, dans leurs cœurs et dans leurs mœurs. Pour nous (haïtiens) l’Afrique c’est la famille, c’est le retour à nos racines et origines. »

Effectivement, considérant la société haïtienne, on peut constater que l’héritage africain se retrouve dans les tenues traditionnelles, la cuisine, la musique, l’art et surtout dans le Vodou.

Il faut aussi souligner que tout au cours de l’histoire du monde, les faits ne manquent pas pour illustrer le lien solide qui existe entre Haïti et des États du continent africain. Prenons pour exemple :

– Après la Première guerre mondiale, en 1930, Haïti était baptisée « la voix africaine de la Société des Nations (SDN) » pour s’être opposé à l’invasion de l’Ethiopie par l’Italie.

– Près de deux décennies plus tard, après la Seconde guerre mondiale, Haïti a largement contribué au plaidoyer pour la libération du continent africain opprimé à l’époque par le système colonialiste et esclavagiste.

– Rappelons la contribution d’Haïti à travers le diplomate Émile Saint-Lot qui a voté pour l’indépendance de la Lybie.

– Au lendemain de l’indépendance des pays africains, plusieurs intellectuels haïtiens ont été invités à s’y installer. Parmi lesquels le père du réalisateur Raoul Peck qui a vécu pendant longtemps au Congo à titre de professeur.

Si on se réfère à la réalité d’aujourd’hui, l’intégration d’Haïti à l’UA serait un avantage pour l’épanouissement du partenariat Sud-Sud que prône Laurent Lamothe depuis des années.

Déjà, depuis lors du Sommet de 2014, Laurent Lamothe avait rencontré plusieurs leaders et Chefs d’État africains comme : Jacob Zuma (Afrique du Sud), Macky Sall (Sénégal),  Nassirou Bako-Arifari (Bénin), de même que la Présidente de la Commission de l’Union Africaine Madame Nkosazana Dlamini Zuma.

Et aujourd’hui encore, il multiple ses rencontres et renforce son plaidoyer pour qu’Haïti intègre l’Union Africaine, ce qui contribuerait à renforcer la coopération entre Haïti et les États africains.

 

 

Haïti 24

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *