Haïti-Éducation: dans la crasse, le Lycée du Cent Cinquantenaire fête ses 74 ans

Haïti-Éducation: dans la crasse, le Lycée du Cent Cinquantenaire fête ses 74 ans
Haïti-Éducation: dans la crasse, le Lycée du Cent Cinquantenaire fête ses 74 ans

Le Lycée du Cent Cinquantenaire, communément appelé Lycée des jeunes filles, a fêté ses 74 ans dans des situations difficiles, où 7 ans après le séisme du 12 janvier 2010 les élèves continuent à suivre des cours sous des hangars.

En cette occasion, professeurs, censeurs, élèves, d’une seule voix, ont réclamé la reconstruction de cet établissement ainsi que des meilleures conditions de travail.

 

Plusieurs dizaines d’élèves s’étaient réunis dans l’auditorium du lycée dans le but de célébrer les 74 ans d’existence de cette institution.

Mona Bernadelle, l’une des censeurs du Lycée visiblement révoltée, nous a fait visiter l’institution afin de constater les conditions d’apprentissage des élèves.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Grimpant les escaliers, elle s’est arrêtée à la salle des professeurs et à gauche de l’auditorium, les traces de fissures, les séquelles du tremblement de terre du 12 janvier 2010 sont visibles sur les mûrs.

Dans un couloir à gauche de cette salle, Mona Bernadelle nous a montré les hangars placés l’un à côté de l’autre. ‹‹Dans ces conditions, les élèves ne peuvent pas se concentrer pour travailler à cause de la proximité des salles de cours. En fait, les voix des professeurs créent une cacophonie empêchant aux élèves d’être attentionnés.

Une mauvaise situation que confirme l’un des professeurs de Français de cette institution, Jonathan Thermidor, qui en a profité pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Selon ces deux responsables, cette situation a diminué considérablement la performance des élèves.

Contacté à ce sujet, d’un ton agressif, Claudette Fils-aimé Zéphirin a mentionné que son ministre de tutelle, Pierre Josué Agénor Cadet, a promis de reconstruire cet établissement dans un plus bref délai.

La professeure Mona Bernadelle qui exprime des réserves par rapport à cette promesse exhorte le titulaire du MENFP à tenir parole.

Un souhait partagé par les élèves du lycée interrogées sur cette question. Elles réclament entres autres : Laboratoire, infirmerie .

Le Lycée Fritz Pierre Louis et le Lycée Jean Jacques Dessalines fonctionnent aussi dans des mauvaise conditions.

Germina Pierre Louis

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *