Haïti-Education: Vers la reforme de l’UEH, le Gouvernement et le rectorat accordent leurs violons

Haïti-Education: Vers la reforme de l’UEH, le Gouvernement et le rectorat accordent leurs violons

A l’hôtel Montana, ce jeudi 17 mai, le Gouvernement et le rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti ont signé un protocole d’accord dans la perspective de réformer et de moderniser l’UEH.

Selon le recteur de l’UEH, la signature de ce contrat-plan permettra à l’Université de mieux remplir sa mission tripartite consistant en la formation, la recherche et le fournissement de service à la communauté. Le chef du Gouvernement a promis de respecter les points inscrits dans ce document.

 »Il s’agit d’un moment historique susceptible d’ouvrir la voie à une nouvelle ère à l’UEH sur le plan de ses conditions de fonctionnement, de ses relations avec l’Etat et la société et de sa pertinence sociale », lance avec fierté le numéro un de l’UEH.

Selon Fritz Deshommes ce Protocole se base ‘’essentiellement sur le Plan Stratégique de l’UEH, un document élaboré au lendemain du séisme de 2010. Un document qui, selon lui, a été régulièrement approuvé par les plus hautes instances, notamment le Conseil Exécutif et le Conseil de l’Université.

Les engagements que le Gouvernement doit honorer dans le cadre de ce contrat-plan.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La rationalisation et la gouvernance universitaire, l’organisation, la gestion et les communications; la dotation l’UEH d’infrastructures lui permettant d’assurer sa mission et de créer un milieu accueillant et motivant; la renforcement, l’engagement et la qualification du corps enseignant, incluant les professeurs et les vacataires au sein de l’UEH.

 

Le renforcement de l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins développement de la société haïtienne; le développement de la recherche; le développement des services à la communauté et les partenariats en Haïti; le développement les relations internationales.

Plus loin, le recteur Deshommes se réjouit de la prévision de ce protocole visant à mettre à la disposition de l’UEH de « ressources budgétaires suffisantes lui permettant d’atteindre les résultats inscrits dans le cadre du plan stratégique » (Art. 14), précisant qu’un montant représentant 2 à 3% du budget national sera alloué à l’UEH pour son fonctionnement.

Quant aux étudiants, souligne le recteur, ces derniers devraient bénéficier de subventions spécifiques, d’assurance médicale, de bourses d’excellence, de crédits préférentiels, de stages, de programmes d’initiation à l’emploi et de programmes d’intégration des diplômés.

Dans le but dissiper tout éventuel doute autour de l’aboutissement de ce protocole, Fritz Deshommes, se basant sur kes articles 15 à 22 de ce protocole traitant des modalités de mise en œuvre, assure que ce ‘’document ne sera pas enterré dans un tiroir’’

 »Ils prévoient la mise en place dans un délai d’un mois d’un comité de suivi de 9 membres dont 3 de l’UEH et les six autres en provenance des instances étatiques ».

Insistant sur l’importance de ce Comité et de son caractère hautement stratégique, le professeur Deshommes annonce que les responsables de l’UEH on ‘’déjà choisi leurs représentants et comptent communiquer leurs noms aux autres instances dès la semaine prochaine pour que le plus rapidement possible le travail commence et que le momentum puisse être maintenu.

Le Chef du Gouvernement a promis de respecter les engagements pris dans ce protocole d’entente, qui selon lui, constitue un pas important vers la réforme de l’UEH.

 »Le Gouvernement va accompagner l’Université dans ses efforts de modernisation en lui accordant les moyens nécessaires pour y parvenir. Car, soutient-il,  »l’on ne peut espérer réformer l’Université sans la mobilisation des moyens adéquats ».

Jack Guy Lafontant dit souhaiter que l’Université, à travers ses instances, respectera également ses engagements.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *