X

X


‘’Haïti est un pays sécuritaire’’, déclare Jack Guy Lafontant au Sénat

‘’Haïti est un pays sécuritaire’’, déclare Jack Guy Lafontant au Sénat

Les membres du conseil supérieur de la police nationale d’Haïti ont répondu, ce jeudi, à l’invitation de la commission justice, sécurité du Sénat de la République sur la situation sécuritaire du pays. Sénateurs ont fait remarquer aux membres du CSPN que la situation d’insécurité est alarmante et qu’il n’y a pas que les quartiers populaires comme de Martissant, Fontamara et Grand Ravine qui soient livrés aux bandits armés.

Pour tenter de rassurer les parlementaires, le Premier ministre, Jack Guy Lafontant, en sa qualité de président du CSPN, persiste et signe que le pays est stable sur le plan sécuritaire.

Le chef du gouvernement a souligné que des informations  non-vérifiables prolifèrent sur les réseaux sociaux, amplifiées par des internautes.

‘’Il n’y aura jamais de zéro cas d’insécurité, cela n’existe dans un aucun pays au monde’’, a souligné le PM aux sénateurs présents dans la salle. 

Jack Guy Lafontant a cité en exemple sa participation le mois dernier au défilé de rara à Léogane.  Pendant qu’on parle d’insécurité, il dit avoir déambulé dans la foule au rythme du tambour, sans ses agents de sécurité. 

Cependant, le Premier ministre reconnait que des efforts doivent être consentis pour renforcer la capacité de la police nationale d’Haïti. Il en a profité pour saluer les actions menées par les agents de la PNH pour avoir assuré la sécurité de la population et la diaspora qui ont pu visiter leurs familles pendant les fêtes de fins d’années.

Tout au long du mois de décembre des étrangers venus de partout ont visité le pays, cela prouve qu’Haïti n’est pas si mal que cela sur le plan sécuritaire.

Toutefois, le Président du CSPN s’est engagé à combattre les actes de kidnapping dans le pays qu’il qualifie de fléau et promet de rendre plus efficace l’institution policière.

Apres des minutes de discussions, les membres du CSPN ont demandé aux sénateurs  un huis clos afin d’éviter que leur plan sécuritaire ne soit divulgué. Un huis clos qui a été accordé !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply