Haïti-Fake news : Certains Sénateurs dont leur mandat échoue ce 13 janvier accusent Jovenel Moïse et Laurent Lamothe 

Haïti-Fake news : Certains Sénateurs dont leur mandat échoue ce 13 janvier accusent Jovenel Moïse et Laurent Lamothe 

Le 13 janvier 2020 marquera bientôt une nouvelle date historique pour Haïti… Encore une fois, le Parlement haïtien fera face aux conséquences de ses inconséquences, car la Chambre des députés sera vide et 2/3 du Sénat déguerpira, ce qui amènera précisément à la caducité du pouvoir législatif.

Mais paraît-il que cette évidence, aussi simple et aussi claire qu’elle serait, ne colle pas aux ambitions aveugles de certains Sénateurs qui, depuis quelques jours, font circuler des informations sur les réseaux sociaux faisant croire qu’un accord aurait été trouvé entre Jovenel Moïse et 4 Sénateurs du PHTK afin de prolonger leur mandat. Les Sénateurs accusés sont : Willot Joseph du Centre, Dieudonne Etienne Luma du Nord, Onondieu Louis du Nord-Ouest et Ronald Larêche du Nord-Est.

De plus, les détracteurs ont insinué que c’est encore le génie de l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe qui aurait été à la base de cet accord.

En revanche, selon les informations recueillies d’une source proche de notre rédaction, rien de tout cela n’a eu lieu. Il s’agit plutôt de « manipulations politiques » concoctées par les Sénateurs de l’opposition qui refusent de partir, alors que selon le décret électoral de 2015 et la Constitution haïtienne de 1987, le mandat de 2/3 du Sénat arrive à terme au 2ème lundi du mois de janvier 2020.

Si à longueur de journée, les séances au Parlement se transforment en débats houleux sans fondement et sans issue, cette mauvaise pratique dépasse alors les limites, car même concernant la fin du mandat qui leur ont été confié par le peuple, certains malades du pouvoir font le dilatoire.

Toutefois, en guise des rumeurs voulant dévier l’attention de la population sur l’échec de la de 50ème législature, n’oublions pas qu’à partir du lundi 13 janvier 2020, les Sénateurs suivants ne seront plus investis de cette fonction et devront libérer l’espace du Parlement haïtien :

  1. Antonio Chéramy
  2. Evalière Beauplan
  3. Nenel Cassy
  4. Youri Latortue
  5. Francenet Denius
  6. Hervé Lénine Fourcand
  7. Ricard Pierre
  8. Sorel Jacinthe
  9. Carl Murat Cantave
  10. Nawoon Marcellus
  11. Willot Joseph
  12. Wilfrid Gélin
  13. Jacques Sauveur Jean
  14. Ronald Larêche
  15. Dieudonne Luma Etienne
  16. Onondieu Louis
  17. Jean Marie Salomon
  18. Dieupie Chérubin
  19. Jean Renel Sénatus

 

 

Haïti 24

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    12 janvier 2020, 02:54

    Attention, des « manipulations politiques » qui ne seraient pas tout à fait en dehors de la réalité haitienne. Il y avait des antécédents. Jurisprudence. On se rappelle, le prévaliste Antonio Chéramy et ses associés avaient pu bénéficier d’une prolongation. Kle kou pou Apranti Jovenel. Il a oublié, sa mère n’est pas un Talleyrand….

    Raté Préval, le chouchou de l’oligarchie, d’une certaine opinion publique et du lumpen intelligentsia. Preval te pouse "commissions présidentielles" nan dengonn yo. Tout moun jwenn!

    Jovenel Moise pensait qu’il allait réussir dans cette entreprise, "commissions présidentielles". Sanble misye te Fou. Ce n’est pas sans raison, cette fois-ci, Claude Moise n’hésitait pas à laisser la place pour Jean Claude Desgranges…et Fritz Dorvilier.

    Fake News ou pas, les 4 Sénateurs du PHTK ou d’autres Plen Kay ne sont pas des idiots. Sòt ki bay Enbesil ki pa pran. Parait-il, "peyi lòk" a aguerri Jovenel. Il a cessé d’être Joko. Sakalakawè l.

    Pou Nèg Bannann nan oswa pòpòt bannann (kapitalis se peche mòtel), c’est une autre page d’histoire.

    REPLY