Haïti / Insécurité Le commissariat de L’Estère sous les verrous

Haïti / Insécurité Le commissariat de L’Estère sous les verrous

La dernière opération menée par les agents de la PNH à Marchand Dessalines pour capturer le chef de gang Arnel Joseph n’a pas eu les résultats escomptés.

Mais, elle a des répercussions sur les habitants de cette zone. Depuis, l’insécurité bat son plein dans plusieurs communes de la vallée de l’Artibonite. L’oeuvre du chef de bande Arnel Joseph, très recherché par la police qui veut marquer son territoire. Les policiers affectés au commissariat de L’Estère, qui ne peuvent pas rivaliser ont abandonné leur poste.

De la barrière principale aux differentes portes du bâtiment habritant le commissariat de l’Estère tout a été mis sous les verrous, 2 jours après une intervention policière sans succès menée par des unités de la Police nationale d’Haïti (PNH) et des agents de la police des Nations unies pour appréhender Arnel Joseph en tête d’une bande de gangs.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par cette action, le nouvelle star trace son territoire à Marchand en repoussant tout ce qui pourrait lui être une menace.

Face à cette situation, les policiers en nombre insuffisant et ne disposant pas des moyens adéquats pour contrecarrer la fureur du nommé Arnel Joseph ont vidé le commissariat de l’Estère auquel ils étaient affectés .

L’ homme fort du village de Dieu qui défiat la police en plein jour étend, désormais, ses tentacules à Dessalines, commune du département de l’Artibonite. Il renforce son pouvoir face à des policiers qui manquent des moyens. Dans son nouveau siège à Dessalines il fait tout pour donner du fil à retordre aux agents de la PNH.
Arnel Joseph éparpille ses <<soldats>> dans plusieurs régions du département de l’Artibonite.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *