Haïti-Insécurité: les bandits font la loi, les autorités tentent de reprendre le contrôle

Haïti-Insécurité: les bandits font la loi, les autorités tentent de reprendre le contrôle

On se demandait jusqu’ici si le pays est dirigé. Dans la zone métropolitaine comme dans certaines villes de province, ce sont les gangs armés qui imposent leur loi.

La PNH est quasi-inexistante, les autorités sont en panne d’autorité réelle, et les citoyens livrés à eux-mêmes face aux sans foi ni loi.

Alors que la peur a gagné toutes les sphères de la société tel un cancer métastasique, les autorités judiciaires et policières semblent vouloir prouver leur existence.

En effet, lors d’une importante séance de travail qui a réuni, ce vendredi 30 novembre 2018 au MJSP, le secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique, les commissaires du gouvernement des 18 juridictions de première instance, le DG de la PNH et des membres du haut-état major de l’institution policière, le ministre de la justice a donné la garantie que les bandits seront placés hors d’état de nuire.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il s’agissait pour le ministre Jean Roudy ALY de s’assurer d’une meilleure synergie entre les acteurs de la chaine pénale, placés sous sa tutelle, dans le cadre des efforts de l’Etat visant à contrer l’action des malfrats et ramener la paix publique.

« Le gouvernement n’est pas insensible aux appels à l’aide sans cesse réitérés par les citoyens », a dit le garde des sceaux de la République.
Le # 1 du MJSP demande aux commissaires du gouvernement d’agir avec célérité, dans les délais de la flagrance, quand il s’agit de mettre l’action publique en mouvement contre les bandits qui sèment le deuil au sein des familles.

Après environ deux heures d’échanges et de discussions autour de la problématique de l’insécurité, les commissaires du gouvernement et les autorités policières, sous le leadership du ministre Jean Roudy Aly, ont compris la nécessité de mieux coordonner leurs actions en vue d’une meilleure efficacité au bénéfice de la population.
« Les bandits seront poursuivis jusqu’à leurs derniers retranchements car c’est l’Etat qui détient le monopole de la violence légitime », a affirmé d’un ton ferme le ministre Aly qui a, au passage, salué le professionnalisme dont font montre les agents de la PNH oeuvrant très souvent dans des contextes difficiles.
Le ministre Jean Roudy Aly demande à la population de placer davantage de confiance dans les autorités qui oeuvrent, jour et nuit, à l’amélioration de ses conditions d’existence.

Le gouvernement va-t-il vraiment passer de la parole aux actes ? Il n’est que d’attendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *