Haïti-Justice : le CSPJ recadre le ministre de la justice

Haïti-Justice : le CSPJ recadre le ministre de la justice

Dans une lettre adressée au president du conseil supérieur du pouvoir judiciaire le 4 novembre 2020, le ministre de la justice et de la sécurité publique, Rockfeller Vincent, brandissant l’article 70 de la loi portant statut de la magistrature a émis des réservés sur le processus de certification des magistrats et pointe du doigt le CSPJ d’avoir agi seul. Dans une correspondance responsive adressée à ce dernier, le conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) prend le contre-pied des déclarations du titulaire du MJSP et lui rappelle que son prédecesseur avait déjà soumis, en date du 28 février 2018, la liste des personnes devant representer le MJSP au sein de la commission.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le CSPJ repoche au titulaire du ministère de la justice de ne pas assurer la continuité administrative. Sinon, il saurait se garder de tenir de tels propos.

“ En effet, tenant compte du principe de la continuité des administrations étatiques, le ministère de la justice et de la sécurité publique, en conformité de l’article 70 portant statut de la magistrature est largement représenté à la commission mixte qui travaille sur le processus de certification en référence à une correspondance du 20 février 2018”, lit-on dans ce document.

En effet, selon le CSPJ, le MJSP avait été représenté par Me Urlande Polycarpe, Avocat
MeJoseph Marie, Mag Gracieux, avocat, Me Nigel Abdul, avocat.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *