X

X


Petrocaribe : Enquête sénatoriale ou tentative de coup d’Etat contre Jovenel Moïse

Petrocaribe : Enquête sénatoriale ou tentative de coup d’Etat contre Jovenel Moïse

Pour avoir piteusement échoué aux dernières élections, les Lavalassiens tentent par tous les moyens de déstabiliser le pouvoir en place. Dans son rapport d’enquête fabriqué de toutes pièces par le laboratoire PRIVERT, le sénateur Beauplan et ses acolytes épinglent le Président de la République, Jovenel Moïse, ainsi que ses proches collaborateurs.

Dans le ‘’ramassis de chiffres falsifiés’’ de la commission sénatoriale, il a été recommandé que l’action publique soit mise en mouvement contre l’ancien ministre de l’Economie et des finances, Wilson Laleau, qui est actuellement chef du cabinet de Jovenel Moïse, pour : détournement ou dissipation de deniers publics.
Yves Germain Joseph, ex-ministre de la Planification et actuel secrétaire général du Palais national, est accusé de forfaiture, concussion, détournement ou dissipation de fonds publics.
De plus, Jacques Rousseau ancien ministre des TPTC et actuel conseiller du Président de la République, Jovenel Moïse, est montré du doigt également. Les Lavalassiens demandent que l’action publique soit mise en mouvement contre ce dernier pour les mêmes causes présumées, soit forfaiture, détournement ou dissipation de fonds publics.
Pour couronner le tout, les enquêteurs-Lavalassiens ont mentionné, entre autres firmes bénéficiaires de contrats, celle de Jovenel Moïse (devenu aujourd’hui 58ème Chef d’Etat), COMPHENER qui aurait été en charge de la réalisation d’un projet d’installation de ‘’lampadaires’’, dont le cout serait évalué à 4, 949,389 de gourdes.
Par voie détournée, M. Beauplan et consorts tentent d’atteindre le numéro un de la nation, appelant ainsi de leurs vœux à sa destitution. Malicieux !
De l’avis de certains observateurs qui ont passé au peigne fin ce rapport, la démarche des sénateurs Evalière Beauplan, Antonio Chéramy et Nenel Cassy s’assimile à une attaque en règle contre le Palais national. Donc, une tentative de déstabilisation, un coup d’Etat lavalasien.
A la réflexion, des questions se posent : pourquoi des noms de personnalités qui avaient été cités dans le rapport de Youri Latortue en aout 2016 ont été intelligemment et fallacieusement soustraits dans le rapport-Lavalasien ?
Pourquoi des anciens ministres qui ont servi sous la Présidence de feu René Préval et qui ont été hautement impliqués dans la signature de certains contrats ne sont ni évoqués ni indexés ?
Pourquoi la tête des proches du Président de la République et celle du Chef de l’Etat lui-même sont mises à prix par des élus de souche lavalasienne qui prétendent dire ‘’la vérité à la nation’’ ? Mais quelle vérité !
Le rapport de la bande à Evalière Beauplan n’est autre qu’une poudre perlimpinpin, c’est-à-dire : un remède prétendument miraculeux mais totalement inefficace.
En écartant intelligemment et fallacieusement des anciens fonctionnaires.

Jorel Pierre Louis

 

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Dave Thomas
    11 novembre 2017, 23:47

    Pourquoi tentative de coup d’État contre Jovenel Moïse? Le terme coup d’État n’est-il pas impropre? L’auteur, l-a-il utilisé par ignorance ou dans le souci de défendre son plat de banane? Qui peut le produit en droit constitutionnel? Partout , il y a ces genres d’intellectuels faisant de leur plume et de leur connaissance des véritables moyens pour défendre l’indéfendable mais en Haiti le cas est grave. Bon nombre de ces invertébrés, des ivrogres, des gens privés de honte, de raison sont toujours devant la scène dans ces écrits pour peindre les poubelles de Port-au-Prince au lieu d’inciter les organismes compétents à remplir les tâches. C’est le cas de l’auteur () de ce texte critiquant amèrement le rapport Beauplan sur le gaspillage des fonds petro-caribe. Il n’est un secrèt pour persone que les fonds ont été détournés. Lamentablement, des intellectuels fatras et sans pudeur, qui ne font que défendre les malpropretés et que ça, foncent aveuglément pour un morceau de pain ou une banane défectueuse à discréditer un rapport jugeant combien important pour le peuple haïtien sans chercher vraiment à montrer le moindre faille. Comme c’est la démocratie mais en Haïti elle est toujours spéciale en contournant les idées véhiculées par Montesquieu. Un pays dirigés que par des malfrats, des voyous, impropres, des inculpés, des bandits légaux, des menteurs, des incervélés ayant toujours des hommes de lettre () dont leur mission est de leur défendre. Où se trouve ce laboratoire produisant ses intellectuelles qui sont médicaments avariés et mortels pour le peuple haïtien?
    Haïti, Pauvre pays!
    Haïti, pays de trop!
    Haïti, pays où tout se fait à l’envers!
    Haïti, pays où les autorités ne sont que des irresponsables!
    Haïti, un pays toujours en mode marche arrière!
    Pourquoi, c’est toi?
    Je rêve une autre Haïti. Il faut que la chose change!

    REPLY