Haïti-Petrocaribe: le Rapport-Beauplan est dans l’impasse

Haïti-Petrocaribe: le Rapport-Beauplan est dans l’impasse

Une nouvelle fois, la séance portant sur le rapport de la commission chargée d’approfondir l’enquête sur l’utilisation des fonds Petrocaribe a été reportée.

Une question se pose aujourd’hui : le rapport-Beauplan serait-il dans l’impasse ?

 

Selon le Président du sénat, Youri Latortue, ce report sine die est du au fait que des sénateurs, principalement ceux de la majorité, réclament plus de temps en vue d’analyser de manière exhaustive le volumineux document de plus de 600 pages.

Parallèlement, le sénateur Wilot Joseph a fait savoir aux journalistes que ce nouveau report de la séance est observé pour plusieurs raisons dont celle relative au renouvellement du tiers du sénat.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En effet, actuellement une commission mixte Exécutif/sénat réfléchit sur la question de savoir si les élections doivent avoir lieu en octobre 2018 pour combler le vide que laisseront les 10 élus dont le mandat arrivera à terme au deuxième lundi de janvier de l’année prochaine.

De surcroît, le processus de désignation des trois représentants du corps législatif au conseil électoral permanent (CEP), serait une autre raison ayant provoqué ce report.

 »Tous ces points doivent être clarifiés avant que l’Assemblée se prononce sur le rapport d’enquête », a affirmé l’élu du Centre, Wilot Joseph.

Du côté des enquêteurs, la déception est palpable. Le président de la commission, le sénateur Evalière Beauplan a dit regretter que les pères conscrits ne se soient pas prononcés sur le document.

 »C’est une honte pour le pays », se désole-t-il.

Mille fois rejeté par la forte majorité qui soutient l’action gouvernementale, tout semble indique que le Rapport-Beauplan sera jeté aux oubliettes.

En moins d’un mois, le document a connu deux échecs pour le moins cuisants.

Les sénateurs-enquêteurs auront beau défendre ce texte qualifié par plus d’une de  »ramassis de chiffres falsifiés », mais le bloc majoritaire se montre toujours imperturbable, car sa conviction est formée.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *