Haïti-Politique: massacre de la ruelle Vaillant, Jovenel Moïse s’en souvient

Haïti-Politique: massacre de la ruelle Vaillant, Jovenel Moïse s’en souvient

Le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné de son Premier ministre, Jack Guy Lafontant, a déposé, ce mercredi 29 novembre à l’Ecole nationale Argentine Bellegarde, une gerbe de fleurs aux pieds du mémorial dédié aux personnes tuées à la ruelle Vaillant et en plusieurs points du territoire le 29 novembre 1987.

Le Président de l’Assemblée nationale, Youri Latortue, le Président de la Cour de cassation, Maitre Jules Cantave, des parlementaires, des membres du gouvernement et d’organisations de la société civile ont pris part également à cette cérémonie commémorative.

Le Chef de l’Etat en cette occasion a salué le courage des héros qui ont mené une lutte pour faire triompher le pluralisme et l’égalité dans le Pays.

 »30 ans plus tard, le combat est encore d’actualité avec la seule différence que, maintenant, il y a un Président et un gouvernement qui partagent et veulent réaliser leurs aspirations », indique le premier citoyen de la nation.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 »Cet événement malheureux et regrettable survenu ici où des millions d’Haïtiens et d’Haïtiennes étaient venus pour réclamer et d’obtenir leur droit de vote », se remémore le Chef de l’Etat déclarant avec véhémence que ce droit ne doit pas être bafoué.

Plus loin, Jovenel Moïse a dit croire que la date du 29 novembre 1987 a tracé la voie et donné au peuple son droit de vote en dépit des difficultés auxquelles sont confrontés les processus électoraux en Haïti.

Il a affirmé être l’un des bénéficiaires du combat du peuple haïtien pour la démocratie, non seulement comme électeur, mais surtout comme élu.

« 30 ans plus tard, nous en sommes encore à un Conseil électoral provisoire. Cela ne peut plus durer. Aujourd’hui, en prenant à témoin la mémoire de ceux qui sont tombés ici, je viens de m’engager à mettre sur pied le premier Conseil électoral permanent, selon les prescrits de la Constitution qui fait de moi le garant de la bonne marche des institutions de la République », a poursuivi le Président Jovenel Moïse.

 

Il a signalé entre autres que, contrairement à cette armée soumise et politisée qui avait perpétré le 29 novembre 1987, les nouvelles Forces armées d’Haïti qui viennent d’être rétablies seront un instrument de développement et de protection de la nation haïtienne.

Le Président de la République, Monsieur Jovenel Moïse, a profité de sa présence en ce 29 novembre à la ruelle Vaillant pour exhorter la nation haïtienne à accompagner le processus de mise en place d’un Conseil électoral permanent, strictement indépendant et techniquement capable d’organiser des élections crédibles, honnêtes et démocratiques qui éviteront le recours à la rue après les résultats.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *