Haïti / Politique Mouvement anti- Jovenel : La Communauté de LBTI sera dans les rues

Haïti / Politique   Mouvement anti- Jovenel : La Communauté de LBTI sera dans les rues

Des secteurs de la vie nationale continuent de se lever pour réclamer le départ du président de la république Jovenel Moïse après les opposants farouches , les artistes, les médecins, vient le tour de la communauté de LGBTI qui prévoit de marcher ce mardi 5 novembre.

Cette minorité se fera représenter par le groupe Kanpe ( Kolektif Angaje Nasyonal Pou Pwoteksyon Enterè Masisi- Madivin) dans la lutte visant à réclamer un changement de paradigme.

Cette structure qui se donne pour objectif de protéger le droit de la communauté LBTI prévoit de marcher ce mardi 5 novembre pour exprimer son désaccord au chef de l’ État , Jovenel Moïse, qui note t- on n’ a pas pris les mesures adéquates pour faire respecter le droit de cette minorité dans le pays , souvent, victime de toutes sortes discriminations.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Mathieu Esdras Compère et Stephania Justinia Saint – Louis les deux représentants de l’ organisation annoncent qu’ ils fouleront le maccadam pour demander au garant de la bonne marche des institutions d’ assumer ses responsabilités ou de tirer sa révérence demandant au passage à la population de prendre part à cette lutte sans violence et discrimination.

Ces défenseurs du droit de LGBTI prévoient de marcher dans plusieurs rues de la capitale d’ Haïti. Le rassemblement se fera en deux points ; sur la place Saint-Pierre à Pétion- Ville et au carrefour de la renaissance.

L’incapacité du chef de l’ État à faire respecter le droit de toutes les couches sociales du pays est le mobile de la lutte.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • ROMEL LEVEILLE
    5 novembre 2019, 05:27

    en Haïti même les malpropres sont aussi fréquent ils vont descendre dans la rue pour faire quoi

    REPLY
    • Anonyme@ROMEL LEVEILLE
      6 novembre 2019, 01:48

      Pour sa faire respecter comme chaque humain de cette planète car il le mérite tous sa ne veut pas dire que tu aime une personne du même sexe que toi que t’as le droit de te faire maltraité on est en 2019 les temps change et on avance gardé la même mentalité de merde et intimidé les gens parce qu’il ne sont pas pareil à nous n’apporte rien de positif dans la société

      REPLY