Haïti-Politique : scandale de kits scolaires surfacturés, l’enquête piétine

Haïti-Politique : scandale de kits scolaires surfacturés, l’enquête piétine
Haïti-Politique : scandale de kits scolaires surfacturés, l’enquête piétine

La commission Affaires sociales de la chambre des députés s’est entretenue avec la titulaire du MAST, ce jeudi, de plusieurs dossiers dont celui relatif à la surfacturation des kits scolaires qui avait conduit à la révocation de Roosevelt Bellevue. D’après les explications de la ministre Stéphanie Auguste, le dossier suit son cours ; un audit a déjà été effectué. Pour l’heure le gouvernement est dans l’attente du résultat de l’enquête.

Près de 3 mois après le scandale de corruption qui avait couté son poste à Roosevelt Bellevue, ex-ministre des affaires sociales et du travail, l’enquête ouverte sur ce dossier se poursuit toujours.
La chambre des députés, via la commission affaires sociales avait souhaité avoir des éclairages sur ce dossier. Et pas seulement !
Titulaire du ministère après le limogeage de M. Bellevue, Stéphanie Auguste allait pour la première fois évoquer ce dossier qui, en apparence, est très sensible puisque des rumeurs laissent croire que des proches du chef de l’Etat seraient impliqués.
En tout et pour tout, la titulaire du MAST qui répondait aux questions de la commission parlementaire a fait savoir que l’enquête suit son cours.
‘’Un audit a déjà été effectué. Pour l’instant l’affaire est par devant la Cours supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) et l’unité de lutte contre la corruption (ULCC)’’, a indiqué Mme Auguste ajoutant que le gouvernement est dans l’attente du résultat.
« Un acte de corruption suppose la présence de corrupteurs et de corrompus. Tous sont passibles des mêmes peines. Combattre la corruption et l’impunité est l’un des engagements de mon mandat. J’y mettrai toute ma force pour y parvenir, » avait déclaré le chef de l’Etat, Jovenel Moïse, dans un tweet.
La réalité est que : aujourd’hui encore les noms des autres auteurs présumés de la surfacturation des kits scolaires ne sont toujours pas connus.
La rencontre entre la ministre et la commission semble n’avoir pas été fructueuse à entendre le président de la commission, le député Jean Marcel Lumérant qui s’est dit peu satisfait.
Outre la question relative à la surfacturation des kits scolaires, le dossier du nombre pléthorique de contractuels au sein du ministère des affaires sociales a été aussi abordé.
Sur ce point, la ministre Stéphanie Auguste a précisé que de nombreuses irrégularités ont été décelées dans plusieurs contrats, par exemple une seule personne serait bénéficiaire d’au moins trois chèques

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *