Haïti-Rép Dom: 239 mille Haïtiens menacés de déportation d’ici la fin du mois

Haïti-Rép Dom: 239 mille Haïtiens menacés de déportation d’ici la fin du mois

Environ 239 mille Haïtiens risquent d’être déportés, selon le Groupe d’Appui aux rapatriés et réfugiés. Ces Haïtiens attendent veinement depuis un certain temps leurs documents d’identification pour régulariser leur situation en République Dominicaine.

Cepandant, le moratoire accordé aux Haïtiens bénéficiant du plan de régularisation des étrangers arrive à terme le 26 août prochain.

Depuis l’année dernière, les autorités haïtiennes n’ont pas pris les dispositions nécessaires pour permettre à ses ressortissants de produire dans un délai raisonnable leurs passeports, leur carte d’identification nationale et leur acte de naissance.

Aujourd’hui, des milliers d’Haïtiens sont en situation difficile en République Dominicaine. Dans le cadre de ce délai accordé par les autorités dominicaines, 87% d’Haïtiens n’ont pas régularisés leur situation jusqu’à date.

Parallèlement, dans le cadre de ses monitoring, le GARR a recensé environ 28 mille migrants haïtiens rapatriés en République Dominicaine de janvier à juin 2018. Parmi ces chiffres, figurent 680 ressortissants qui sont retournés volontairement dont 124 mineurs non accompagnés.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La responsable de communication du GARR, Geralda St-Vil Lubin fait remarquer toutefois que ces chiffres ne correspondent pas aux données fournies par les autorités dominicaines en matière de déportation qui font état de 70 mille rapatriés.

Les autorités dominicaines ont également fait savoir que 7 mille qui ont tenté d’entrer illégalement en République Dominicaine ont été refoulés au cours du mois de juin.

Le plan national de régularisation des étrangers en République Dominicaine qui doit prendre fin le 26 Août prochain a été renouvelé à 3 reprises par les autorités dominicaines.

Geralda St Vil Lubin appelle ces autorités à faire preuve de bonne fois afin d’éviter que ce problème débouche sur une situation de tension.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *