Haïti-Sécurité: bras de fer persistant entre Camille Junior Edouard et Maître Clamé Occnam Daméus

Haïti-Sécurité: bras de fer persistant entre Camille Junior Edouard et Maître Clamé Occnam Daméus
Haïti-Sécurité: bras de fer persistant entre Camille Junior Edouard et Maître Clamé Occnam Daméus

Les avocats de l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique, Camille Junior Edouard, dénonce le caractère jugé illégal du mandat d’amener émis par le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Port-au-prince contre son client.

Les avocats se disent plus que déterminés à combattre cette illégalité.

Illégal, « gwo ponyèt » sont entres autres termes utiliser pour qualifier le mandat d’amener émis contre l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique.

L’un des avocats du conseil de la défense , Maître Berto Dorcé, rappelle que le commissaire du gouvernement est un chef de poursuite pénale et non un juge des mandats, par conséquent précise t-il, cette action ne rentre pas dans les attributions de Maître Clamé Ocnam Daméus sauf en cas de flagrant délit s’appuyant sur l’article 30 du code de l’instruction criminelle.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Maître Dorcé n’écarte pas la possibilité de poursuivre le Chef du parquet en justice pour violation de la loi et des Droits Humains.

De son côté, Maître Franck Vanéus qui assimile ce dossier à une manœuvre politique persiste et signe que le concerné ne se présentera pas par devant le parquet.

Selon l’avocat, le commissaire n’a pas les compétences requises pour engager une telle action.

Camille Junior Edouard et Yves Romain Bastien sont deux ministres du gouvernement d’Enex Jean-Charles ayant reçu l’invitation pour se présenter le lundi 13 et le mardi 14 novembre au parquet.

Alors que l’ancien ministre de l’économie et des finances s’était présenté par devant le Commissaire Daméus, l’ex-ministre de la justice persiste dans son refus d’obtempérer.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *