Haïti-Télécommunications : Accusation tous azimuts, la Digicel tente de redorer son blason

Haïti-Télécommunications : Accusation tous azimuts, la Digicel tente de redorer son blason

Depuis quelques temps, les clients de la compagnie Digicel ne cessent de dénoncer par tous les moyens, sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, la mauvaise qualité des services fournis par cette institution. Afin de redorer son blason, la Digicel a annoncé, en conférence de presse ce mardi 28 novembre, un ensemble de mesures et des innovations…

 

« Non ! La Digicel n’est pas une voleuse de datas… », a indiqué d’entrée de jeu, le P.D.G. de la Digicel. Maarten Boute, comme les autres responsables de la compagnie, se dit conscient de la dégradation de leur réputation.

 

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

A l’hôtel Marriott, mardi, les membres du directoire de la compagnie ont réalisé une émission spéciale télévisée pour répondre aux questions respectives d’une quinzaine de journalistes.

 

Sur les réseaux sociaux, les internautes comparent la Digicel à une entreprise qui arnaque ses abonnés tout en leur offrant un mauvais service. « Nous sommes là aujourd’hui parce que nous voulons montrer que nous sommes à l’écoute de nos clients », s’est vanté Maarten Boute qui se veut rassurant.

 

Pendant ces quatre derniers mois, les responsables de la Digicel disent avoir analysé en détail les nombreuses plaintes enregistrées dans leur centre d’appels, écouté les critiques et dénonciations des abonnés sur les réseaux sociaux et les médias traditionnels.

 

Les techniciens de la Digicel ont étalé publiquement les raisons qui peuvent expliquer ce que, précisent-ils, les abonnés appellent » le vol ou la disparition suspecte de leurs datas ».

 

D’abord, avec les téléphones intelligents, les messages WhatsApp, les notifications, les mises à jour automatiques consomment du data de jour comme de nuit. Ensuite, les téléphones « pèpè » ont des configurations qui font que certains communiquent avec leur réseau-mère à l’étranger sans que leurs propriétaires le sachent.

 

Pour améliorer ses services et refaire son image, Maarten Boute a fait savoir que la compagnie qu’il dirige a déjà réduit considérablement les SMS de promotion qui sont passés de plus 16 millions à moins de 4 millions de SMS par jour maintenant.

 

Le responsable prône la clarté. « Pour plus de transparence, le code *111# vous permet de vérifier gratuitement votre balance, voir votre dernière transaction et surtout de consulter les plans activés et aussi la possibilité de les désactiver directement », a annoncé le patron de la Digicel.

 

De surcroit, il a fait savoir que le 24 novembre, la compagnie a modernisé ses serveurs internet, question d’avoir une meilleure compression et une optimisation des consommations d’internet.

« D’ores et déjà, vous devriez sentir que vos plans internet durent plus longtemps. Avec la modernisation continue de notre réseau vers de nouveaux équipements de ZTE, cela va continuer à s’améliorer dans les prochains mois », a renchéri Maarten Boute.

 

Il a par ailleurs annoncé qu’à partir du 5 décembre de nouvelles promotions et des améliorations dans les plans qui offriront plus de minutes gratuites pour les appels seront effectives.

 

A partir de janvier 2018, a-t-il ajouté, il y aura un système qui permettra à l’abonné de bloquer l’accès à ses datas lorsqu’il n’a plus de plan d’internet actif. Le service à la clientèle sera aussi gratuit et il y aura le lancement d’un nouveau serveur vocal beaucoup plus performant qui permettra à l’abonné de contrôler personnellement son compte.

 

Les responsables de la Digicel considèrent cette première émission télévisée qui sera diffusée sur toutes les chaînes comme un « premier pas vers un processus continu de simplification et d’amélioration des services. Nous resterons à l’écoute. Signalez-nous vos problèmes à travers noulapouou@digicelgroup.com, les médias et les réseaux sociaux.

 

Nous allons continuer d’apporter des améliorations à la façon dont nous vous offrons nos services », a conclu Maarten Boute.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *