Harcèlement sexuel au MENFP, Josué Agénor Cadet ouvre une enquête

Harcèlement sexuel au MENFP, Josué Agénor Cadet ouvre une enquête

Le ministre de l’éducation nationale, Pierre Josué Agénor Cadet, a mis sur pied une commission afin que lumière soit faite sur des accusations de harcèlement sexuel portées contre plusieurs hauts cadres du ministère.

Pas plus tard que la semaine dernière, le syndicat du personnel du ministère de l’éducation nationale avait dénoncé que des employés de l’Institution se font souvent harceler par leurs directeurs et chefs de service.

 

Les employés harcelés ont peur de porter plaintes par devant la justice afin de ne pas se faire transférer ou révoquer, a expliqué le syndicat du ministère.

Le SPEMENFP avait souligné également que des cadres du ministère exigent de l’argent à des élèves pour des services non payés au sein de l’institution.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le ministre de l’éducation nationale, Pierre Josué Agénor Cadet, met en doute ces dénonciations puisque, dit-il, les victimes n’ont jamais porté plaintes.

Le titulaire du MENFP a tout de même ouvert une enquête afin de déterminer si des responsables du ministère ont des attitudes inappropriées envers leurs subalternes.

Pierre Josué Agénor Cadet prévient que des mesures administratives suivies de poursuites judiciaires seront exercées contre tous ceux qui seraient impliqués dans des actes de harcèlement sexuel au sein de l’institution.

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet appelle les personnes victimes de harcèlement sexuel à porter plaintes.

Par ailleurs, il invite le syndicat du personnel du ministère a fournir toutes les informations susceptibles de favoriser l’aboutissement rapide de l’enquête.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *