X

X


Il y a 30 ans, la Hongrie ouvrait le Rideau de fer et la voie à la réunification allemande

Il y a 30 ans, la Hongrie ouvrait le Rideau de fer et la voie à la réunification allemande

LES ARCHIVES DU FIGARO – Le 10 septembre 1989 le ministre des Affaires étrangères hongrois Gyula Horn annonçait l’ouverture de la frontière avec l’Autriche pour permettre aux ressortissants est-allemands de passer à l’Ouest. Le journaliste du Figaro Pierre Bocev était présent au poste-frontière. Reportage. «La solidarité du bloc socialiste rompue, la question allemande posée». Il

LES ARCHIVES DU FIGARO – Le 10 septembre 1989 le ministre des Affaires étrangères hongrois Gyula Horn annonçait l’ouverture de la frontière avec l’Autriche pour permettre aux ressortissants est-allemands de passer à l’Ouest. Le journaliste du Figaro Pierre Bocev était présent au poste-frontière. Reportage.

«La solidarité du bloc socialiste rompue, la question allemande posée». Il y a 30 ans, le gouvernement hongrois, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Gyula Horn, déclarait qu’il allait laisser passer à l’Ouest les ressortissants est-allemands présents sur son territoire. Une brèche dans le Rideau de fer, frontière entre l’Est et l’Ouest.

» LIRE AUSSI – Le 5 mars 1946, Churchill s’exclame: «Un rideau de fer s’est abattu»

Ainsi à minuit, la Hongrie ouvre sa frontière avec l’Autriche: des milliers de citoyens est-allemands, réfugiés, munis d’un passeport délivré par l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne (RFA) à Budapest, quittent le pays pour gagner l’Allemagne de l’Ouest via l’Autriche. En voiture, en bus, à pied. Le chancelier ouest-allemand Helmut Kolh remercie la Hongrie pour cette «décision de solidarité européenne». À l’inverse la République démocratique allemande (RDA), en colère, dénonce vivement cette initiative. Ainsi l’agence est-allemande ADN déclare qu’«un …

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *