«Il y a eu des brouilles, mais Jean Henry Céant est en accord avec le Président de la république», selon Me Camille Leblanc

«Il y a eu des brouilles, mais Jean Henry Céant est en accord avec le Président de la république», selon Me Camille Leblanc

Le conseiller du Premier ministre, Camille Leblanc, a clairement indiqué que des députés du Nord ont exigé la reconduction de l’ancien ministre de la planification et de la Coopération Externe, lors d’une rencontre entre Jean Henry Céant, des parlementaires et le president de la République, en sa résidence privée le dimanche 9 septembre.

Le cabinet ministériel étant publié, Jean Henry Céant, prétendant à la primature, a fait valoir son impossibilité de revenir en arrière (modifié la liste des ministres). Face à cette position, des parlementaires sont sortis de leur gong et ont menacé de voter contre la déclaration de politique générale du PM.

Ces faits se sont déroulés dimanche en présence du garant de la bonne marche des institutions, Jovenel Moïse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Suite à des déformations de la réalité, des mésinterprétations, le conseiller du premier ministre, Me Camille Leblanc a apporté ces explications précisant que le chef de l’État Jovenel Moïse et Jean Henry Céant sont en de bons termes.

Ce dernier n’a pas menacé de démissionner, à en croire l’homme de loi.

Cependant, le notaire Jean Henry Céant sous la pression de reconduire l’ancien titulaire du MPCE, Aviol Fleurant, a dit qu’«il sera reconduit avec un autre PM pas moi».

Une declaration confirmée et rapportée par Maître Leblanc.

Dans la foulée, le titulaire démissionnaire du MPCE a tweeté :  »Servir la République au plus au niveau est un honneur. Je l’ai fait avec amour et dans un esprit de service. Je ne saurais, en revanche, constituer un obstacle à la continuité de l’État. Haïti d’abord ».

Le deputé de Quartier-Morin, Esaüe Prophète a évoqué les raisons pour lesquelles un groupe de députés ont réclamé la reconduction de maître Fleurant :  »Un nouveau ministre de la Planification et de la Coopération Externe accuserait des retards dans le décaissement de fonds de certains projets à cause des paperasses administratives ».

Quant à la question de savoir si le Premier ministre peut compter sur le soutient de ces 24 députés, l’élu de Quartier-Morin a indiqué que ce groupe se réunira au cours de la journée pour prendre une décision soulignant qu’il ne veut en aucun cas constituer un obstacle pour l’État.

La discussion sur le choix du cabinet ministériel est terminé. Le premier ministre, Jean Henry Céant attend l’invitation des parlementaires pour la présentation de sa Politique générale, a souligné Maître Camille Leblanc.

Entre-temps, ce ministère qui fait polémique au niveau des pouvoirs legislatif et éxécutif devrait être occupé par Jean Claudy Pierre, actuel ministre de la Planification et de la Coopération Externe, selon le récent arrêté publié dans Le Moniteur.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Gui Saint Juien
    10 septembre 2018, 11:56

    Je fais une appelle aux députésdu groupe opositeur de laisser ce sentiment que se considère mesquin et terminer avec ce proceso pour le bien du peuple haïtien

    REPLY