X

X


Indexée à tort dans le rapport Beauplan, la compagnie Estrella se défend

Indexée à tort dans le rapport Beauplan, la compagnie Estrella se défend
Indexée à tort dans le rapport Beauplan, la compagnie Estrella se défend

Le mandataire de la compagnie de construction dominicaine Estrella Michael Roy rejette les allégations faisant allusion à une surfacturation des travaux de la compagnie. Micheal Roy explique qu'il n'y a aucune comparaison entre le Viaduc de carrefour de l'aéroport et l'échangeur routier en construction dans la commune de Carrefour.

En plus de la construction de l’échangeur routier de Carrefour, la compagnie Estrella est à pied d’œuvre sur plusieurs autres projets d’infrastructures à Caracol et à Camp coq par exemple.

Michael Roy explique plus loin que la route Cayes/Jérémie a été discontinuée seulement à cause d’un retard de paiement.

Les difficultés liées à l’expropriation au niveau de “Fanm pa dra” et les mouvements de protestation ont perturbé l’exécution de ces travaux, regrette-t-il.

Selon Michael Roy, la majorité des projets exécutés par la firme Estrella a été réalisée à partir d’appels d’offres dument remportés.

En ce sens, le mandataire de la compagnie Michael Roy dit déplorer que la Estrella soit indexée à tort dans le rapport de la commission sénatoriale chargée d’approfondir l’enquête sur l’utilisation des fonds du programme Petrocaribe.

Michael Roy informe par ailleurs que les dettes cumulées par l’Etat haïtien envers la compagnie sont autour de 20 millions de dollars américains.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply